share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les fondements du judaïsme : Causeries sur les Pirké Avot (Aphorismes des Pères) et sur Maïmonide

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les fondements du judaïsme : Causeries sur les Pirké Avot (Aphorismes des Pères) et sur Maïmonide

Les fondements du judaïsme : Causeries sur les Pirké Avot (Aphorismes des Pères) et sur Maïmonide

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les fondements du judaïsme : Causeries sur les Pirké Avot (Aphorismes des Pères) et sur Maïmonide"

Ces causeries données à la radio en 1976-1977 sont comme l'esquisse de ce qui aurait pu devenir le grand exposé théologique que Leibowitz portait en lui. Dans la tradition de Maïmonide, il commente les Pirqé Avot, les " Aphorismes des Pères ", ce petit traité talmudique très particulier - texte postbiblique le plus ancien -, qui a connu dans le monde juif une diffusion sans égale. Leibowitz affirme même que cette série d'aphorismes a forgé l'âme juive. Son centre de gravité est l'étude de la Torah. Les Pirqé Avot fournissent à Leibowitz un point d'appui pour poser des questions essentielles, pour redéfinir les fondements du judaïsme : Qu'est-ce que la Torah et sa transmission ? L'étude de la Torah est-elle affaire de spécialistes ? Quel rapport le sujet en quête de vérité doit-il entretenir avec le pouvoir ? Qu'est-ce que la prière juive ? La question qui l'arrête le plus longuement, essentielle et insoluble dans ses apories, est celle de la liberté de l'homme. En bon maïmonidien, Leibowitz adhère au principe du libre arbitre, mais non sans d'abord en parcourir et en montrer toutes les difficultés. Dans un dernier chapitre sur Maïmonide lui-même, Leibowitz pointe ce qui fut la grande passion de cet esprit encyclopédique, son amour de la Torah.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 182  pages
  • Dimensions :  1.4cmx14.4cmx23.0cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Cerf Paru le
  • Collection : Patrimoines. Judaïsme
  • ISBN :  2204082996
  • EAN13 :  9782204082990

D'autres livres de Yeshayahou Leibowitz

Les fêtes juives : Réflexions sur les solennités du judaïsme

Les fêtes et solennités occupent une place essentielle dans le judaïsme, elles incarnent les grandes valeurs et véhiculent le message de cette foi qui, la première, proclama le monothéisme. Elles résument sa geste légendaire, tragique et joyeuse. Au cours de sa réflexion sur les fêtes, Yes...

Corps et esprit : Le problème psycho-physique

C'est en spécialiste de la neurobiologie et en philosophe - disciplines qu'il enseigna comme titulaire des deux chaires à l'université de Jérusalem - que Leibowitz aborde ici l'une des questions centrales de la recherche philosophique : le problème psychophysique. En effet, bien que le lien ent...

Voir tous les livres de Yeshayahou Leibowitz

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ces causeries données à la radio en 1976-1977 sont comme l'esquisse de ce qui aurait pu devenir le grand exposé théologique que Leibowitz portait en lui. Dans la tradition de Maïmonide, il commente les Pirqé Avot, les " Aphorismes des Pères ", ce petit traité talmudique très particulier - texte postbiblique le plus ancien -, qui a connu dans le monde juif une diffusion sans égale. Leibowitz affirme même que cette série d'aphorismes a forgé l'âme juive. Son centre de gravité est l'étude de la Torah. Les Pirqé Avot fournissent à Leibowitz un point d'appui pour poser des questions essentielles, pour redéfinir les fondements du judaïsme : Qu'est-ce que la Torah et sa transmission ? L'étude de la Torah est-elle affaire de spécialistes ? Quel rapport le sujet en quête de vérité doit-il entretenir avec le pouvoir ? Qu'est-ce que la prière juive ? La question qui l'arrête le plus longuement, essentielle et insoluble dans ses apories, est celle de la liberté de l'homme. En bon maïmonidien, Leibowitz adhère au principe du libre arbitre, mais non sans d'abord en parcourir et en montrer toutes les difficultés. Dans un dernier chapitre sur Maïmonide lui-même, Leibowitz pointe ce qui fut la grande passion de cet esprit encyclopédique, son amour de la Torah.