share_book
Envoyer cet article par e-mail

La confusion des temps

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La confusion des temps

La confusion des temps

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La confusion des temps"

Quel est le trait dominant de l'époque ? Benny Lévy répondait : la confusion. Le Meurtre du Pasteur avait, avec l'aide du Maharal de Prague, nommé la modernité " l'empire du Rien ". Or le Rien produit des effets dans les différents ordres de la réalité : effets géopolitiques, effets de croyance, effets de lecture... Et nommer le Rien c'est déjà remettre de l'ordre dans les choses et les esprits. Si l'on convient que la confusion ne peut advenir qu'à partir d'un texte, il s'agit donc avant tout de savoir lire. Le réel est révélation. La confusion est le brouillage de la révélation, l'effacement ou la négation des effets révélants. De même que les hommes de la génération de la tour de Babel, en se révoltant contre le Dieu unique, conservaient, à leur insu, quelque chose du " projet " divin, de même la confusion ne modifie que l'ordre du texte. Elle laisse, finalement, ce dernier intact, offert à la sollicitation. Réapprendre à lire : c'est peut-être ainsi qu'il faut résumer le sens profond de l'enseignement d'Emmanuel Lévinas. Benny Lévy - cela ne se sait pas assez - était un grand lecteur, adepte de la lecture " haute ", qui consiste à tout donner au texte sans rien lui céder, à le repenser de l'intérieur et à remettre ainsi en mouvement ce qui s'y donne de façon figée. Ce n'est pas un hasard si son enseignement a été essentiellement oral. Ce volume, composé de conférences et d'interventions données en 2002 et 2003, voudrait restituer la hauteur de lecture qui fut celle de Benny Lévy.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 118  pages
  • Dimensions :  1.0cmx13.6cmx21.2cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Editions Verdier Paru le
  • Collection : Philosophie
  • ISBN :  2864324229
  • EAN13 :  9782864324225
  • Classe Dewey :  194
  • Langue : Français

D'autres livres de Benny Lévy

Lévinas : Dieu et la philosophie : Séminaire de Jérusalem, 27 novembre 1996 - 9 juillet 1997

"Emmanuel Lévinas, "Dieu et la philosophie"" : c'est sous ce titre, emprunté à un article du philosophe publié en 1975, que Benny Lévy choisit d'aborder la pensée de celui-ci. Le titre en question condense en effet à ses yeux le geste de pensée propre à Lévinas, délimitant un paysage impr...

Le Meurtre du Pasteur : Critique de la vision politique du monde

Dans la collection Figures, en coédition avec Verdier. Benny Levy fut le dernier secrétaire de Jean-Paul Sartre qui fit scandale en publiant une série d'entretiens ultimes avec le vieux philosophe, qui renversaient tout le sens de l'oeuvre sartrienne. Il fut, avant cela, le très mystérieux chef...

Voir tous les livres de Benny Lévy

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Quel est le trait dominant de l'époque ? Benny Lévy répondait : la confusion. Le Meurtre du Pasteur avait, avec l'aide du Maharal de Prague, nommé la modernité " l'empire du Rien ". Or le Rien produit des effets dans les différents ordres de la réalité : effets géopolitiques, effets de croyance, effets de lecture... Et nommer le Rien c'est déjà remettre de l'ordre dans les choses et les esprits. Si l'on convient que la confusion ne peut advenir qu'à partir d'un texte, il s'agit donc avant tout de savoir lire. Le réel est révélation. La confusion est le brouillage de la révélation, l'effacement ou la négation des effets révélants. De même que les hommes de la génération de la tour de Babel, en se révoltant contre le Dieu unique, conservaient, à leur insu, quelque chose du " projet " divin, de même la confusion ne modifie que l'ordre du texte. Elle laisse, finalement, ce dernier intact, offert à la sollicitation. Réapprendre à lire : c'est peut-être ainsi qu'il faut résumer le sens profond de l'enseignement d'Emmanuel Lévinas. Benny Lévy - cela ne se sait pas assez - était un grand lecteur, adepte de la lecture " haute ", qui consiste à tout donner au texte sans rien lui céder, à le repenser de l'intérieur et à remettre ainsi en mouvement ce qui s'y donne de façon figée. Ce n'est pas un hasard si son enseignement a été essentiellement oral. Ce volume, composé de conférences et d'interventions données en 2002 et 2003, voudrait restituer la hauteur de lecture qui fut celle de Benny Lévy.