share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pour en finir avec la guerre des psys

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pour en finir avec la guerre des psys

Pour en finir avec la guerre des psys

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Pour en finir avec la guerre des psys"

La diversité des psys est devenue le prétexte d'une guerre de pouvoir et de conquête des marchés au nom d'intérêts corporatistes ou de convictions plus idéologiques que scientifiques. Plutôt que de débattre et voir ce qui les réunit, tous les coups sont bons, moins pour valoriser sa propre pratique ou ses résultats que pour « démolir » l'autre, plus souvent par la voie de la calomnie que de l'analyse. Mais les psys feraient mieux de regarder ce qui se passe vraiment, et dont les réformes actuelles sont le signal. Dans leur ensemble, ils sont les derniers garants de l'autonomie du psychisme par rapport aux réalités sociales et biologiques. En face domine la conception du monde qu'ont les gestionnaires qui ont succédé aux politiques. C'est cette guerre de l'humanisme contre l'utilitarisme qu'ils devraient mener. Il y a urgence : la guerre des psys ne sert que ceux qui espèrent leur disparition progressive...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 208  pages
  • Dimensions :  2.4cmx14.4cmx22.0cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Albin Michel Paru le
  • Collection : ESSAIS DOC.
  • ISBN :  2226206124
  • EAN13 :  9782226206121
  • Classe Dewey :  150.1
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Jacques Rassial

Court traité de pratique psychanalytique

La psychanalyse est d'abord une pratique, une pratique rationnelle. L'auteur s'attache à présenter les différents axes de son exercice, dans un souci de transmission, à l'ensemble du public intéressé par la psychanalyse. Il soulève de multiples pistes de réflexion sur l'indication [....]...

L'adolescent et le psychanalyste

Alors que de nombreux patients de Freud étaient, sinon des adolescents, du moins de très jeunes adultes, les travaux psychanalytiques sur les adolescents sont longtemps restés marginaux, au profit notamment des recherches sur la petite enfance. Ce n'est que récemment, et surtout en France, que l...

Le passage adolescent

En trente ans, ce ne sont pas les adolescents qui ont changé, c'est le monde. Si, comme le dit Winnicott, les adolescents sont le " baromètre du social ", ils ont plutôt anticipé une évolution dont nous connaissons sans doute le dernier tournant : recomposition de la structure familiale, dissoc...

Voir tous les livres de Jean-Jacques Rassial

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La diversité des psys est devenue le prétexte d'une guerre de pouvoir et de conquête des marchés au nom d'intérêts corporatistes ou de convictions plus idéologiques que scientifiques. Plutôt que de débattre et voir ce qui les réunit, tous les coups sont bons, moins pour valoriser sa propre pratique ou ses résultats que pour « démolir » l'autre, plus souvent par la voie de la calomnie que de l'analyse. Mais les psys feraient mieux de regarder ce qui se passe vraiment, et dont les réformes actuelles sont le signal. Dans leur ensemble, ils sont les derniers garants de l'autonomie du psychisme par rapport aux réalités sociales et biologiques. En face domine la conception du monde qu'ont les gestionnaires qui ont succédé aux politiques. C'est cette guerre de l'humanisme contre l'utilitarisme qu'ils devraient mener. Il y a urgence : la guerre des psys ne sert que ceux qui espèrent leur disparition progressive...