share_book
Envoyer cet article par e-mail

Jean Vigo : Un cinéma singulier

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Jean Vigo : Un cinéma singulier

Jean Vigo : Un cinéma singulier

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Jean Vigo : Un cinéma singulier"

Jean Vigo, né en 1905, a été marqué durablement par son enfance, placée sous le signe de la tragédie. Il a 12 ans, en août 1917, lorsque son père, ancien militant anarchiste meurt dans des conditions dramatiques à la prison de Fresnes, où l'a conduit une affaire de trahison. " Fils de traître ", Jean vit désormais dans une semi-clandestinité dont il ne sortira que dix ans plus tard, hanté par le souvenir de son père et l'obsession de le réhabiliter. Malgré la maladie, il s'oriente résolument vers le cinéma et lui donnera, en cinq ans, une oeuvre fulgurante. Quatre films, totalisant moins de trois heures de projection, qui portent les marques de la fièvre et de l'intensité qui ont caractérisé sa vie. Jean Vigo meurt des suites de sa tuberculose chronique à 29 ans, en octobre 1934. Avec L'Atalante et Zéro de conduite, remarquables par leur poésie et leur esprit de révolte, l'oeuvre de Jean Vigo demeure l'une des plus singulières et des plus attachantes du cinéma français, représentative d'un cinéma " à la première personne ", exemplaire, intact.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 300  pages
  • Dimensions :  2.2cmx11.0cmx16.8cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Editions Ramsay Paru le
  • Collection : Ramsay Poche Cinéma
  • ISBN :  2841148718
  • EAN13 :  9782841148714
  • Classe Dewey :  790
  • Langue : Français

D'autres livres de Pierre Lherminier

Signoret Montand : Deux vies dans le siècle

Le 30 septembre 2005 marque le vingtième anniversaire de la disparition de Simone Signoret. Cet album, très documenté et abondamment illustré, retrace la carrière artistique du couple qu'elle formait avec Yves Montand, ainsi que leur présence active dans l'histoire de leur temps. Nés l'un et ...

Voir tous les livres de Pierre Lherminier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Jean Vigo, né en 1905, a été marqué durablement par son enfance, placée sous le signe de la tragédie. Il a 12 ans, en août 1917, lorsque son père, ancien militant anarchiste meurt dans des conditions dramatiques à la prison de Fresnes, où l'a conduit une affaire de trahison. " Fils de traître ", Jean vit désormais dans une semi-clandestinité dont il ne sortira que dix ans plus tard, hanté par le souvenir de son père et l'obsession de le réhabiliter. Malgré la maladie, il s'oriente résolument vers le cinéma et lui donnera, en cinq ans, une oeuvre fulgurante. Quatre films, totalisant moins de trois heures de projection, qui portent les marques de la fièvre et de l'intensité qui ont caractérisé sa vie. Jean Vigo meurt des suites de sa tuberculose chronique à 29 ans, en octobre 1934. Avec L'Atalante et Zéro de conduite, remarquables par leur poésie et leur esprit de révolte, l'oeuvre de Jean Vigo demeure l'une des plus singulières et des plus attachantes du cinéma français, représentative d'un cinéma " à la première personne ", exemplaire, intact.