share_book
Envoyer cet article par e-mail

Demandeurs d'asile

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Demandeurs d'asile

Demandeurs d'asile

Collectif


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Demandeurs d'asile"

Seuls ou en famille, les demandeurs d'asile en France peuvent être hébergés dans des structures d'accueil. lis sont alors confrontés aux difficultés de l'attente. Témoin de cet exil, le très beau reportage photographique de Benoît Schaeffer, réalisé principalement dans des établissements Sonacotra, permet de découvrir leur parcours. Cet ouvrage est né de la volonté d'apporter un moyen d'expression complémentaire à une étude Sonacotra/Unicef France menée par des psychiatres, psychologues, anthropologues et sociologues, afin d'évaluer les conséquences du déracinement sur le devenir de la famille. " C'est sans doute la première caractéristique qui ressort de notre étude, la qualité des équipes et des liens qu'elles nouent avec les demandeurs d'asile. La seconde caractéristique concerne les familles et leurs enfants, pris dans des parcours complexes, des questionnements sans fin, tant l'exil et les violences qui l'ont précédé sont encore présents dans leurs corps, dans leurs âmes, dans leurs mémoires. Et puis le quotidien dans ce pays dit d'accueil où tout est nouveau, parfois choquant, toujours surprenant. Et encore la peur, le deuil de ceux qu'on a perdus ou la crainte pour ceux dont on n'a plus de nouvelles. Et cette méfiance à l'égard de ceux qui, a priori, sont là pour vous aider. Mais il y a des "conditions" à cette aide et des questions qui sont posées, parfois plusieurs fois, pour savoir si vous rentrez bien dans ces pré-requis, puis l'attente, le rejet possible, l'inquiétude... Et cette sourde réalité qui s'oppose aux illusions. Après le trauma, la violence et l'exil, viendront l'accueil, l'hospitalité et la joie. Et si les choses n'étaient pas si simples et si, il y avait parfois une confusion des sentiments et des attentes ? Et si le rêve n'était qu'utopie ? Il y a ceux qui doivent tenir pour survivre et faire survivre leurs familles, il y a ceux ou celles qui pensent que tout cela est transitoire, que le seul but, c'est de repartir, de faire en sorte qu'on revienne à avant le trauma, avant l'exil, avant cette violence qui sidère, qui transforme "votre coeur en pierre" comme me disait un réfugié qui a été torturé dans son pays. Il y a encore ceux qui font comme si hier, là-bas, le pays d'où on vient, n'existait pas ou n'existait plus. Ou encore, et c'est différent, ceux qui mettent un voile sur cet ailleurs. Et puis, il y a les enfants qui piaillent de joie ou de colère, qui jouent, qui amènent la naïveté, l'insolence parfois, pour les plus grands, qui portent la vie dans ces lieux si marqués par la sidération, l'effroi et la méfiance.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 95  pages
  • Dimensions :  1.0cmx25.0cmx28.0cm
  • Poids : 653.2g
  • Editeur :   Somogy Paru le
  • ISBN :  285056706X
  • EAN13 :  9782850567063
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Seuls ou en famille, les demandeurs d'asile en France peuvent être hébergés dans des structures d'accueil. lis sont alors confrontés aux difficultés de l'attente. Témoin de cet exil, le très beau reportage photographique de Benoît Schaeffer, réalisé principalement dans des établissements Sonacotra, permet de découvrir leur parcours. Cet ouvrage est né de la volonté d'apporter un moyen d'expression complémentaire à une étude Sonacotra/Unicef France menée par des psychiatres, psychologues, anthropologues et sociologues, afin d'évaluer les conséquences du déracinement sur le devenir de la famille. " C'est sans doute la première caractéristique qui ressort de notre étude, la qualité des équipes et des liens qu'elles nouent avec les demandeurs d'asile. La seconde caractéristique concerne les familles et leurs enfants, pris dans des parcours complexes, des questionnements sans fin, tant l'exil et les violences qui l'ont précédé sont encore présents dans leurs corps, dans leurs âmes, dans leurs mémoires. Et puis le quotidien dans ce pays dit d'accueil où tout est nouveau, parfois choquant, toujours surprenant. Et encore la peur, le deuil de ceux qu'on a perdus ou la crainte pour ceux dont on n'a plus de nouvelles. Et cette méfiance à l'égard de ceux qui, a priori, sont là pour vous aider. Mais il y a des "conditions" à cette aide et des questions qui sont posées, parfois plusieurs fois, pour savoir si vous rentrez bien dans ces pré-requis, puis l'attente, le rejet possible, l'inquiétude... Et cette sourde réalité qui s'oppose aux illusions. Après le trauma, la violence et l'exil, viendront l'accueil, l'hospitalité et la joie. Et si les choses n'étaient pas si simples et si, il y avait parfois une confusion des sentiments et des attentes ? Et si le rêve n'était qu'utopie ? Il y a ceux qui doivent tenir pour survivre et faire survivre leurs familles, il y a ceux ou celles qui pensent que tout cela est transitoire, que le seul but, c'est de repartir, de faire en sorte qu'on revienne à avant le trauma, avant l'exil, avant cette violence qui sidère, qui transforme "votre coeur en pierre" comme me disait un réfugié qui a été torturé dans son pays. Il y a encore ceux qui font comme si hier, là-bas, le pays d'où on vient, n'existait pas ou n'existait plus. Ou encore, et c'est différent, ceux qui mettent un voile sur cet ailleurs. Et puis, il y a les enfants qui piaillent de joie ou de colère, qui jouent, qui amènent la naïveté, l'insolence parfois, pour les plus grands, qui portent la vie dans ces lieux si marqués par la sidération, l'effroi et la méfiance.