share_book
Envoyer cet article par e-mail

Un jour avant Pâques

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Un jour avant Pâques

Un jour avant Pâques

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Un jour avant Pâques"

Au bord de la mer Caspienne, un jeune garçon découvre les jeux de l’enfance avec son amie Tahereh. Lui est arménien. Elle, fille du concierge musulman de l’école. Ainsi se côtoient chrétiens et musulmans, dans la petite communauté arménienne, entre l’église, l’école et le cimetière. Pâques, c’est la fête des oeufs peints, des pâtisseries à la fleur d’oranger. C’est aussi l’occasion d’allers et retours entre passé et présent, entre Téhéran et le village natal. Avec un art consommé du détail, Zoyâ Pirzâd décrit cette vie iranienne au cosmopolitisme encore vivace, tout en équilibres subtils, qu’on a déjà pu apprécier dans On s’y fera ou dans Comme tous les après-midi... Un voyage quasi ethnographique dans un Iran oublié, une prose débordante de nostalgie, sensuelle, attentive aux détails, aussi délicate qu’une miniature persane. A. C., Lire. --Ce texte fait référence à lédition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 136  pages
  • Dimensions :  1.6cmx12.6cmx18.8cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Zulma Paru le
  • Collection : LITTERATURE
  • ISBN :  284304460X
  • EAN13 :  9782843044601
  • Classe Dewey :  891.5
  • Langue : Français

D'autres livres de Zoyâ Pirzâd

C'est moi qui éteins les lumières

Dans un quartier préservé d'Abadan, Clarisse, l'épouse et mère de famille à travers qui l'histoire sedéploie, est une femme d'une profonde humanité, intelligente, d'une simplicité de coeur qui nous larend spontanément attachante. Par ses yeux, on observe le petit cercle qui se [....]...

Comme tous les après-midi

Alieh, Rowshanak ou Raheleh sont souvent à leur fenêtre. Entre le riz pilaf aux lentilles et les pétunias, le voile et une paire de bas, le mari, les enfants, les aïeuls ou les voisines, elles guettent ce qui va venir conforter ou bousculer leurs habitudes. Au fil des saisons et des [....]...

Le Goût âpre des kakis - PRIX COURRIER INTERNATIONAL DU MEILLEUR LIVRE ÉTRANGER 2009

« Auteur majeur de la littérature iranienne contemporaine, Zôya Pirzâd s'exporte bien, comme en témoignent ses nombreuses traductions []. À l'évidence, elle n'a que ce qu'elle mérite. Le Goût âpre des kakis en est une preuve supplémentaire. » --Nils C. Ahl, Le Monde des livres....

Comme tous les après-midi

Alieh, Rowshanak ou Raheleb sont souvent à leur fenêtre. Entre le riz pilaf aux lentilles et les pétunias, le voile et une paire de bas, le mari, les enfants, les aïeuls ou les voisines, elles guettent ce qui va venir conforter ou bousculer leurs habitudes. Au fil des saisons et des génération...

Voir tous les livres de Zoyâ Pirzâd

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Au bord de la mer Caspienne, un jeune garçon découvre les jeux de l’enfance avec son amie Tahereh. Lui est arménien. Elle, fille du concierge musulman de l’école. Ainsi se côtoient chrétiens et musulmans, dans la petite communauté arménienne, entre l’église, l’école et le cimetière. Pâques, c’est la fête des oeufs peints, des pâtisseries à la fleur d’oranger. C’est aussi l’occasion d’allers et retours entre passé et présent, entre Téhéran et le village natal. Avec un art consommé du détail, Zoyâ Pirzâd décrit cette vie iranienne au cosmopolitisme encore vivace, tout en équilibres subtils, qu’on a déjà pu apprécier dans On s’y fera ou dans Comme tous les après-midi... Un voyage quasi ethnographique dans un Iran oublié, une prose débordante de nostalgie, sensuelle, attentive aux détails, aussi délicate qu’une miniature persane. A. C., Lire. --Ce texte fait référence à lédition Broché .