share_book
Envoyer cet article par e-mail

Eloge de la confiance

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Eloge de la confiance

Eloge de la confiance

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Eloge de la confiance"

Sans confiance entre les individus, c’est toute notre société qui s’écroule. Apparaissent la peur, la déraison, la faillite, la guerre, la paranoïa. Et pourtant : la judiciarisation des rapports contractuels, le désir de contrôle, le refus d’offrir à l’autre une part de vulnérabilité, sans laquelle la confiance n’existe pas, engendrent une société de la méfiance, ou de la défiance. L’essai magistral de Michela Marzano, offre une double perspective historique et philosophique, en abordant notamment la banqueroute de Law (1720), la crise du prêt interbancaire (2007-2008), l’égoïsme libéral, le don de soi dans l’amour, la multiplication des conflits juridiques dans la sphère privée (sait-on que 70 % des contentieux au TGI sont familiaux ?), de la crainte de tout perdre à l'éloge de la dépendance, Michela Marzano construit et déconstruit notre rapport à la confiance. Le pilier de notre civilisation.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 320  pages
  • Dimensions :  1.8cmx11.0cmx17.6cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   Fayard/Pluriel Paru le
  • Collection : Pluriel
  • ISBN :  2818502187
  • EAN13 :  9782818502181

D'autres livres de Michela Marzano

Le contrat de défiance

Sans confiance entre les individus, c’est toute notre société qui s’écroule. La peur, la déraison, la faillite, la guerre, la paranoïa menacent. Pourtant : la judiciarisation des rapports contractuels, le désir de contrôle, la difficulté d'accepter notre part humaine de fragilité, [...

Extension du domaine de la manipulation

Née à Rome en 1970, docteur en philosophie et professeur de philosophie morale à l’université Paris Descartes, Michela Marzano a dirigé le Dictionnaire du corps (PUF, 2007). Elle est l’auteur en « Pluriel » de La Pornographie ou l’épuisement du désir et de La Fidélité ou [....]...

Je consens, donc je suis...

La modernité se flatte de n'avoir gardé, comme critère départageant les actes licites et illicites, que le consentement des individus. Mais qu'entend-on par consentement ? Suffit-il à déterminer la légitimité d'un acte ou d'une conduite ? Est-il toujours une expression de l'autonomie [......

La philosophie du corps

Les philosophes ont souvent préféré méditer sur lâme et ses passions, faire des enquêtes sur lentendement humain, ou encore critiquer la raison pure, plutôt que se pencher sur la réalité du corps et sur la finitude de la condition humaine. Pourtant, même si le corps a souvent été [.....

Voir tous les livres de Michela Marzano

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Sans confiance entre les individus, c’est toute notre société qui s’écroule. Apparaissent la peur, la déraison, la faillite, la guerre, la paranoïa. Et pourtant : la judiciarisation des rapports contractuels, le désir de contrôle, le refus d’offrir à l’autre une part de vulnérabilité, sans laquelle la confiance n’existe pas, engendrent une société de la méfiance, ou de la défiance. L’essai magistral de Michela Marzano, offre une double perspective historique et philosophique, en abordant notamment la banqueroute de Law (1720), la crise du prêt interbancaire (2007-2008), l’égoïsme libéral, le don de soi dans l’amour, la multiplication des conflits juridiques dans la sphère privée (sait-on que 70 % des contentieux au TGI sont familiaux ?), de la crainte de tout perdre à l'éloge de la dépendance, Michela Marzano construit et déconstruit notre rapport à la confiance. Le pilier de notre civilisation.