share_book
Envoyer cet article par e-mail

A l'intérieur du camp de Drancy

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
A l'intérieur du camp de Drancy

A l'intérieur du camp de Drancy

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "A l'intérieur du camp de Drancy"

Drancy, en banlieue parisienne, demeure dans toutes les mémoires comme le camp où a transité la majeure partie des Juifs déportés de France vers les centres de mise à mort ; 80 000 Juifs ou considérés comme tels y ont séjourné, de quelques jours à plusieurs années, d'août 1941 à août 1944. Il mêle des israélites français de vieille souche à des Juifs étrangers d'immigration récente, des élites du pouvoir et du savoir aux professions les plus humbles, adultes, vieillards, femmes et enfants. Commandé par des Allemands, gardé et administré par des Français, Drancy, à la fois camp de représailles, de transit et de concentration, atteste l'ambiguïté criminelle des responsabilités entre l'occupant et Vichy. Des sources inédites - correspondances clandestines, journaux intimes - permettent de reconstituer l'existence des internés dans la cité de la Muette, avec ses solidarités multiples, mais aussi la course aux privilèges, les clivages sociaux et nationaux, la famine et le désespoir d'un côté, l'école et le théâtre de l'autre, les innombrables rumeurs et l'ordre imposé parfois par les victimes elles-mêmes, enfin la menace permanente et insoutenable de la déportation.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 384  pages
  • Dimensions :  3.0cmx14.0cmx20.8cm
  • Poids : 458.1g
  • Editeur :   Librairie Académique Perrin Paru le
  • ISBN :  2262034230
  • EAN13 :  9782262034238

D'autres livres de Annette Wieviorka

L'Ere du témoin

L'auteur développe ici les relations entre le témoignage et l'histoire, montrant comment on peut distinguer trois phases dans l'histoire du témoignages : la première, dans l'immédiat de l'après-guerre, où les témoins veulent rappeler ce qui s'est passé, mais ne sont guère entendus ; une...

Maurice et Jeannette. Biographie du couple Thorez

Le 3 février 1934, Maurice Thorez, secrétaire général du Parti communiste français dit à Jeannette Vermeersch, jeune militante déjà en vue, en prenant le bus : « Je vais avec toi. Chez toi. Et cette fois c’est pour toujours. » Ce fut le début d’une longue histoire d’amour et [......

Auschwitz

Auschwitz, qui résume en un lieu et en un nom la criminalité du régime nazi, est aujourd'hui illisible : il est devenu un écran où individus et collectivités projettent leurs cauchemars ou leurs rêves. Visites de représentants de l'Eglise, d'hommes d'Etat, d'individus sur les traces d'un ...

Juifs et Polonais

Corsetée par l'idéologie communiste, la mémoire du sort des Juifs de Pologne - la destruction de trois millions d'entre eux et l'assassinat de ceux qui y avaient été acheminés - fut comme effacée jusqu'aux années 1980. Récemment, ce passé a ressurgi dans le débat public. La découverte...

Voir tous les livres de Annette Wieviorka

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Drancy, en banlieue parisienne, demeure dans toutes les mémoires comme le camp où a transité la majeure partie des Juifs déportés de France vers les centres de mise à mort ; 80 000 Juifs ou considérés comme tels y ont séjourné, de quelques jours à plusieurs années, d'août 1941 à août 1944. Il mêle des israélites français de vieille souche à des Juifs étrangers d'immigration récente, des élites du pouvoir et du savoir aux professions les plus humbles, adultes, vieillards, femmes et enfants. Commandé par des Allemands, gardé et administré par des Français, Drancy, à la fois camp de représailles, de transit et de concentration, atteste l'ambiguïté criminelle des responsabilités entre l'occupant et Vichy. Des sources inédites - correspondances clandestines, journaux intimes - permettent de reconstituer l'existence des internés dans la cité de la Muette, avec ses solidarités multiples, mais aussi la course aux privilèges, les clivages sociaux et nationaux, la famine et le désespoir d'un côté, l'école et le théâtre de l'autre, les innombrables rumeurs et l'ordre imposé parfois par les victimes elles-mêmes, enfin la menace permanente et insoutenable de la déportation.