share_book
Envoyer cet article par e-mail

Drancy ou le travail d'oubli

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Drancy ou le travail d'oubli

Drancy ou le travail d'oubli

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Drancy ou le travail d'oubli"

Une enquête photographique et historique sur le Drancy d hier et d aujourd hui par celui grâce à qui la Cité de la Muette fut classée sur la liste des monuments et des sites protégés en 2001. Il y a des lieux qui connaissent une destinée singulière et tragique la Cité de la Muette à Drancy est de ceux-là. Conçu par les architectes modernistes Beaudouin et Lods dans les années 1930 sur le modèle des cités-jardins, cet ensemble de logements sociaux se voulait utopique. La crise économique et politique en France devait très vite en décider autrement. En effet, la Cité de la Muette fut transformée en caserne pour la gendarmerie et en prison dès avant la guerre. Lorsque l occupant nazi s en empara, il s agissait déjà d un lieu d internement ; sous son commandement, il devint un camp de concentration depuis lequel des dizaines de milliers de personnes, dont plus de 67 000 Juifs, furent déportés vers les camps de la mort, principalement à Auschwitz-Birkenau, via la gare du Bourget puis, dès la mi-1943, celle de Bobigny. Dans les caves de la Cité qui étaient autrefois les cachots du camp, le photographe William Betsch a retrouvé de nombreuses inscriptions datant de cette sombre époque noms, dates, portraits, prières : traces émouvantes d une vie inscrite in extremis par des hommes et des femmes dont il tente de découvrir l histoire et le destin, traces qui côtoient celles laissées peu après par les collaborateurs internés dans ce même lieu. Les murs de Drancy forment un vertigineux palimpseste. La découverte de ces inscriptions décida Betsch à enquêter sur ce lieu. A travers un texte richement documenté, il analyse les faits qui ont participé à plonger en partie Drancy dans l oubli. Il nous livre ainsi les fruits de sa recherche concernant non seulement la genèse de la Cité de la Muette, son changement de vocation, son fonctionnement sous commandement nazi, mais aussi l énigmatique discordance des récits portant sur le creusement d un tunnel d évasion découvert par les SS peu avant son achèvement, discordance qui amène Betsch à s interroger sur le rôle joué par le commandant allemand du camp, Aloïs Brunner, dans ce projet d évasion. Aux images des sous-sols, l auteur oppose celles d un Drancy en surface. Ses photographies d appartements et de commerces dans la Cité ainsi que de rues voisines portent d innombrables signes d une mémoire qui chercherait, avec une troublante insistance, à s imposer. Au travers des nombreuses interrogations qu il soulève, William Betsch révèle les points d ombre qui demeurent à Drancy et nous incite à comprendre. pour ne pas oublier.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 235  pages
  • Dimensions :  2.2cmx22.2cmx22.4cm
  • Poids : 1020.6g
  • Editeur :   Thames & Hudson Paru le
  • Collection : BX LIVRES
  • ISBN :  2878113306
  • EAN13 :  9782878113303

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Une enquête photographique et historique sur le Drancy d hier et d aujourd hui par celui grâce à qui la Cité de la Muette fut classée sur la liste des monuments et des sites protégés en 2001. Il y a des lieux qui connaissent une destinée singulière et tragique la Cité de la Muette à Drancy est de ceux-là. Conçu par les architectes modernistes Beaudouin et Lods dans les années 1930 sur le modèle des cités-jardins, cet ensemble de logements sociaux se voulait utopique. La crise économique et politique en France devait très vite en décider autrement. En effet, la Cité de la Muette fut transformée en caserne pour la gendarmerie et en prison dès avant la guerre. Lorsque l occupant nazi s en empara, il s agissait déjà d un lieu d internement ; sous son commandement, il devint un camp de concentration depuis lequel des dizaines de milliers de personnes, dont plus de 67 000 Juifs, furent déportés vers les camps de la mort, principalement à Auschwitz-Birkenau, via la gare du Bourget puis, dès la mi-1943, celle de Bobigny. Dans les caves de la Cité qui étaient autrefois les cachots du camp, le photographe William Betsch a retrouvé de nombreuses inscriptions datant de cette sombre époque noms, dates, portraits, prières : traces émouvantes d une vie inscrite in extremis par des hommes et des femmes dont il tente de découvrir l histoire et le destin, traces qui côtoient celles laissées peu après par les collaborateurs internés dans ce même lieu. Les murs de Drancy forment un vertigineux palimpseste. La découverte de ces inscriptions décida Betsch à enquêter sur ce lieu. A travers un texte richement documenté, il analyse les faits qui ont participé à plonger en partie Drancy dans l oubli. Il nous livre ainsi les fruits de sa recherche concernant non seulement la genèse de la Cité de la Muette, son changement de vocation, son fonctionnement sous commandement nazi, mais aussi l énigmatique discordance des récits portant sur le creusement d un tunnel d évasion découvert par les SS peu avant son achèvement, discordance qui amène Betsch à s interroger sur le rôle joué par le commandant allemand du camp, Aloïs Brunner, dans ce projet d évasion. Aux images des sous-sols, l auteur oppose celles d un Drancy en surface. Ses photographies d appartements et de commerces dans la Cité ainsi que de rues voisines portent d innombrables signes d une mémoire qui chercherait, avec une troublante insistance, à s imposer. Au travers des nombreuses interrogations qu il soulève, William Betsch révèle les points d ombre qui demeurent à Drancy et nous incite à comprendre. pour ne pas oublier.