share_book
Envoyer cet article par e-mail

Vous vous appelez Michelle Martin

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Vous vous appelez Michelle Martin

Vous vous appelez Michelle Martin

  (Auteur)


Prix : 145,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le mercredi 14 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Vous vous appelez Michelle Martin"

    " Vous vous appelez Michelle Martin. Vous êtes détenue à la prison de Namur, en Belgique, depuis 1996. Condamnée à trente ans de réclusion criminelle. Cette année-là, les journaux et les télévisions d'Europe et peut-être d'au-delà ont rendu votre nom indissociable de celui de Marc Dutroux, alors votre mari ". Ainsi commence ce texte de Nicole Malinconi. Il a été inspiré à l'auteur par des rencontres régulières avec Michelle Martin en 2006 et 2097, dans la prison où elle purge sa peine pour complicité de viol et de séquestration, avec dans un cas, celui des jeunes Julie et Mélissa, des " circonstances aggravantes ayant entraîné la mort ". C'est, au départ, Michelle Martin qui a souhaité parler avec un écrivain afin d'évoquer un projet de livre encore imprécis. Les entretiens qui ont suivi ont conduit Nicole Malinconi à rédiger ce texte très personnel, à partir des propos échangés au cours de leurs rencontres. Et en particulier à partir de cette interrogation centrale maintes fois évoquée :jusqu'où. une femme peut-elle se laisser contraindre par un homme à accomplir, fût-ce par défaut, des actes monstrueux ? En résulte un texte sobre, précis, plein de retenue, mais qui affronte de face, à partir d'une histoire singulière, des questions radicales touchant à ce qui fait le propre de l'humain et de l'inhumain.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 111  pages
    • Dimensions :  1.6cmx13.8cmx20.2cm
    • Poids : 199.6g
    • Editeur :   Editions Denoël Paru le
    • Collection : ROMANS FRANCAIS
    • ISBN :  2207260038
    • EAN13 :  9782207260036
    • Classe Dewey :  843
    • Langue : Français

    D'autres livres de Nicole Malinconi

    Petit abécédaire des mots détournés

    Un abécédaire corrosif et littéraire de mots nouveaux, de ces termes qui, eux, n'ont rien de littéraire. Nicole Malinconi y décortique les mots réduits, détournés ; tels, ceux apparentés à la langue anglaise sans toutefois en être, comme dénaturés ; ceux issus de la langue des affaires,...

    Si ce n'est plus un homme

    La mondialisation défigure l'humain : elle atteint moins le visage que le vivant lui-même, ou plutôt, non, elle atteint ce que l'on ne voit pas du visage, l'indicible qui est au-delà, quelque chose comme l'évidence de l'humain. Les " gueules cassées " d'aujourd'hui, montrées à la télévisio...

    Voir tous les livres de Nicole Malinconi

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    " Vous vous appelez Michelle Martin. Vous êtes détenue à la prison de Namur, en Belgique, depuis 1996. Condamnée à trente ans de réclusion criminelle. Cette année-là, les journaux et les télévisions d'Europe et peut-être d'au-delà ont rendu votre nom indissociable de celui de Marc Dutroux, alors votre mari ". Ainsi commence ce texte de Nicole Malinconi. Il a été inspiré à l'auteur par des rencontres régulières avec Michelle Martin en 2006 et 2097, dans la prison où elle purge sa peine pour complicité de viol et de séquestration, avec dans un cas, celui des jeunes Julie et Mélissa, des " circonstances aggravantes ayant entraîné la mort ". C'est, au départ, Michelle Martin qui a souhaité parler avec un écrivain afin d'évoquer un projet de livre encore imprécis. Les entretiens qui ont suivi ont conduit Nicole Malinconi à rédiger ce texte très personnel, à partir des propos échangés au cours de leurs rencontres. Et en particulier à partir de cette interrogation centrale maintes fois évoquée :jusqu'où. une femme peut-elle se laisser contraindre par un homme à accomplir, fût-ce par défaut, des actes monstrueux ? En résulte un texte sobre, précis, plein de retenue, mais qui affronte de face, à partir d'une histoire singulière, des questions radicales touchant à ce qui fait le propre de l'humain et de l'inhumain.