share_book
Envoyer cet article par e-mail

Mon enfant bégaie, Comment l'aider ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Mon enfant bégaie, Comment l'aider ?

Mon enfant bégaie, Comment l'aider ?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Mon enfant bégaie, Comment l'aider ?"

Le bégaiement atteint 1 % de la population, soit environ 650 000 personnes en France. Il touche dans l'enfance 5 % des enfants : une fille pour trois garçons. Dans 3 cas sur 4, le bégaiement aura disparu à l'adolescence. Mais attention ! Le bégaiement ne passera pas forcément tout seul : si l'on n'intervient pas précocement, 1 enfant sur 4 (et aucun moyen de savoir lequel !) verra son bégaiement devenir chronique (permanent). Or un changement des attitudes de l'entourage vis-à-vis du trouble de la parole de l'enfant, et à l'égard de l'enfant lui-même - par exemple, des modifications de sa vie quotidienne, ainsi que dans la façon de communiquer avec lui - pourraient suffire dans la plupart des cas à faire disparaître ou à réduire son trouble. De l'enfance à l'adolescence, l'entourage familial et éducatif peut ainsi jouer un rôle décisif dans l'évolution du bégaiement de l'enfant, et éviter qu'il devienne constitutif de son identité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 111  pages
  • Dimensions :  1.0cmx13.0cmx19.0cm
  • Poids : 131.5g
  • Editeur :   Editions Tom Pousse Paru le
  • Collection : Concrètement, que faire ?
  • ISBN :  2353450644
  • EAN13 :  9782353450640

D'autres livres de Anne-Marie Simon

Droit civil

Simplifier sans dénaturer le droit demeure l'objectif constant des auteurs de ce livre régulièrement actualisé, à la fois ouvrage de base et outil de révision. Sa conception pédagogique, notamment par de nombreux tableaux, schémas et exemples, favorise la compréhension et la [....]...

Droit du travail 2012

Un solide cours de base et de révision (droit positif et projets) très structuré, intégrant la dimension européenne et les indispensables références historiques, sociologiques et jurisprudentielles. Clair, riche, concis, complet, avec de nombreux schémas tableaux, exemples. Un lexique des si...

Droit de la famille

Cette branche du droit civil en évolution constante et même accélérée depuis les dernières décennies, traite d'un maillon fondamental de la société française qui a subit de plein fouet le contrecoup de l'évolution des mentalités et des moeurs en Occident. Qu'il s'agisse du concubinage, d...

Voir tous les livres de Anne-Marie Simon

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le bégaiement atteint 1 % de la population, soit environ 650 000 personnes en France. Il touche dans l'enfance 5 % des enfants : une fille pour trois garçons. Dans 3 cas sur 4, le bégaiement aura disparu à l'adolescence. Mais attention ! Le bégaiement ne passera pas forcément tout seul : si l'on n'intervient pas précocement, 1 enfant sur 4 (et aucun moyen de savoir lequel !) verra son bégaiement devenir chronique (permanent). Or un changement des attitudes de l'entourage vis-à-vis du trouble de la parole de l'enfant, et à l'égard de l'enfant lui-même - par exemple, des modifications de sa vie quotidienne, ainsi que dans la façon de communiquer avec lui - pourraient suffire dans la plupart des cas à faire disparaître ou à réduire son trouble. De l'enfance à l'adolescence, l'entourage familial et éducatif peut ainsi jouer un rôle décisif dans l'évolution du bégaiement de l'enfant, et éviter qu'il devienne constitutif de son identité.