share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les fondus de moto, Tome 4 :

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les fondus de moto, Tome 4 :

Les fondus de moto, Tome 4 :

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les fondus de moto, Tome 4 :"

Les Fondus démarrent au quart de tour pour la moto ! Prêt a vrombir de rire ? Un motard ne laisse jamais tomber un autre motard ! Même s'il s'est bourriné comme un amateur et que depuis il roule sur un scooter ridicule. Même s'il s'est viandé comme un minable et qu'il flippe à l'idée de reposer ses fesses sur une selle. Même s'il s'est ramassé contre un platane et qu'il panique au moindre tronc d'arbre qu'il aperçoit. Non, jamais un motard ne laisse tomber ses potes, mais il préfère quand même rouler avec des vrais motards qui ne passent pas leur temps à finir dans le décor ! Parce que sinon, c'est trop la honte !

Détails sur le produit

  • Reliure : Comic
  • 46  pages
  • Dimensions :  0.8cmx21.2cmx28.8cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Bamboo Editions Paru le
  • ISBN :  2818909643
  • EAN13 :  9782818909645

D'autres livres de Bloz

Les fondus de moto, Tome 3

Le plus grand plaisir d'un motard, on le sait, est de passer sa combi, enfiler son casque, grimper sur sa bécane et coller 300 mètres d'emblée dans la vue de son collègue dont la moto est forcément moins belle et moins puissante que la sienne. Son autre grand plaisir est de lire les Fondus [...

Les fonctionnaires, Tome 11

Une nouvelle directive arrive de la direction nationale : Rombillard et Bigoulino, les deux chefs de service, doivent résoudre le problème du stress au travail. Ils demandent à Brigitte, adepte du yoga, de les aider dans leur tâche. Mais ce n'est pas simple pour tout le monde de devenir zen [...

Les fonctionnaires, Tome 5

Qui a dit que les fonctionnaires étaient des privilégiés, sans ambition et prêts à tout pour en faire le moins possible ? En tout cas avec Bloz, on ne peut pas lui reprocher de manquer d'humour ! Issu de la fonction publique, il croque - toujours avec pertinence mais jamais avec méchanceté...

Les Fonctionnaires, tome 3

Qui a dit que les fonctionnaires étaient des privilégiés, sans ambition et prêts à tout pour en faire le moins possible ? En tout cas avec Bloz, on ne peut pas lui reprocher de manquer d'humour ! Issu de la fonction publique, il croque - toujours avec pertinence mais jamais avec méchanceté...

Voir tous les livres de Bloz

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les Fondus démarrent au quart de tour pour la moto ! Prêt a vrombir de rire ? Un motard ne laisse jamais tomber un autre motard ! Même s'il s'est bourriné comme un amateur et que depuis il roule sur un scooter ridicule. Même s'il s'est viandé comme un minable et qu'il flippe à l'idée de reposer ses fesses sur une selle. Même s'il s'est ramassé contre un platane et qu'il panique au moindre tronc d'arbre qu'il aperçoit. Non, jamais un motard ne laisse tomber ses potes, mais il préfère quand même rouler avec des vrais motards qui ne passent pas leur temps à finir dans le décor ! Parce que sinon, c'est trop la honte !