share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Trois Bandits, Tome 2 : Mandrin

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Trois Bandits, Tome 2 : Mandrin

Les Trois Bandits, Tome 2 : Mandrin

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Trois Bandits, Tome 2 : Mandrin"

Il a laissé dans notre imaginaire l'image du contrebandier au grand coeur qui venge les pauvres terrassés par l'impôt en détroussant les fermiers généraux avides et corrompus... Né en 1724, Louis Mandrin a dix-huit ans quand son père meurt, le laissant responsable d'une famille de neuf enfants. Compromis dans une rixe en 1753 et condamné à être roué vif, Louis se réfugie dans l'illégalité et s'enrôle dans une bande dont il devient bientôt le chef. A la tête de trois cents hommes de tout acabit, il pratique la contrebande sur une échelle jamais envisagée jusqu'alors. Cuirs, peaux, grain, fourrage, poudre et plomb, tabac, toiles peintes, mousselines, indiennes sont acheminés vers la France. Sel, tissus, produits coloniaux filent vers la Savoie. Mandrin vend ses marchandises dans les foires des villes du bord du Rhône, qu'il investit le temps de son commerce. Le temps aussi de libérer les prisonniers, séduire les femmes du monde et dépenser sans compter. Ses succès lui valent la sympathie d'une grande partie de la population et sa notoriété devient si considérable qu'elle menace l'autorité royale - qui jure sa perte...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 281  pages
  • Dimensions :  2.4cmx15.2cmx25.0cm
  • Poids : 458.1g
  • Editeur :   Robert Laffont Paru le
  • ISBN :  222110689X
  • EAN13 :  9782221106891
  • Langue : Français

D'autres livres de Michel Peyramaure

Un château rose en Corrèze

Pendant la Seconde Guerre en plein coeur d'une Corrèze verdoyante, un château a marqué l'Histoire à jamais. A vingt ans, Pauline s'est engagée dans la Résistance avec courage et détermination. Sa famille exterminée par la Wehrmacht, désormais seule au monde avec sa soeur Luce, elle s'est...

Le Parc-aux-Cerfs

A l'aube de son règne, Louis XV est un roi bien-aimé. A sa fin, il est détesté. Que s'est-il passé pour qu'un souverain adoré finisse par être tant haï?Confident et ami des dames de la cour, Bastien Delorme est le chroniqueur de ce règne marqué par les Lumières et la frivolité. Avec [...

Les Fêtes galantes

De 1715 à 1723, Philippe d'Orléans, régent du jeune Louis XV, gouverne la France. Épris de liberté et amoureux des arts pour les uns, il a su comprendre les bouleversements profonds qui agitaient la société de son temps. Débauché pour les autres, ce libertin n'aurait pensé qu'à [....]...

Voir tous les livres de Michel Peyramaure

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Il a laissé dans notre imaginaire l'image du contrebandier au grand coeur qui venge les pauvres terrassés par l'impôt en détroussant les fermiers généraux avides et corrompus... Né en 1724, Louis Mandrin a dix-huit ans quand son père meurt, le laissant responsable d'une famille de neuf enfants. Compromis dans une rixe en 1753 et condamné à être roué vif, Louis se réfugie dans l'illégalité et s'enrôle dans une bande dont il devient bientôt le chef. A la tête de trois cents hommes de tout acabit, il pratique la contrebande sur une échelle jamais envisagée jusqu'alors. Cuirs, peaux, grain, fourrage, poudre et plomb, tabac, toiles peintes, mousselines, indiennes sont acheminés vers la France. Sel, tissus, produits coloniaux filent vers la Savoie. Mandrin vend ses marchandises dans les foires des villes du bord du Rhône, qu'il investit le temps de son commerce. Le temps aussi de libérer les prisonniers, séduire les femmes du monde et dépenser sans compter. Ses succès lui valent la sympathie d'une grande partie de la population et sa notoriété devient si considérable qu'elle menace l'autorité royale - qui jure sa perte...