share_book
Envoyer cet article par e-mail

Balade des chemins creux

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Balade des chemins creux

Balade des chemins creux

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Balade des chemins creux"

Soupe d'orties faisait revivre le vieux fonds de légendes et le folklore du plateau de Millevaches. Dans ces nouvelles histoires, si les lieux restent les mêmes, si l'on retrouve Martial Chabannes, l'instituteur témoin de la vie rurale de la première moitié du XXe siècle, l'auteur met surtout en scène quelques personnages singuliers, marqués d'un grain de folie : le tambour de ville nostalgique de l'épopée bonapartiste, l'Auvergnat qui porte une peau de vipère autour de son chapeau et de l'ambition plein la tête, un drôle de paroissien à la Mocky, mais aussi des enfances provinciales, des amours d'adolescents au temps des " verts paradis ", des noces et des cérémonies de Toussaint pleines de surprises, des fêtes foraines qui virent au drame... Cette terre de Corrèze, longtemps coupée du reste du pays, conservatoire de traditions et de personnages hors du commun, est pour Michel Peyramaure, sensible à la vérité des êtres et des choses, une mine inépuisable. Il demeure fidèle à ses maîtres en matière de nouvelles : Marcel Aymé, Jean Giono, et Antoine Blondin, qui fut son ami.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 232  pages
  • Dimensions :  2.2cmx15.0cmx23.4cm
  • Poids : 381.0g
  • Editeur :   Anne Carrière Paru le
  • ISBN :  2843372097
  • EAN13 :  9782843372094
  • Langue : Français

D'autres livres de Michel Peyramaure

Un château rose en Corrèze

Pendant la Seconde Guerre en plein coeur d'une Corrèze verdoyante, un château a marqué l'Histoire à jamais. A vingt ans, Pauline s'est engagée dans la Résistance avec courage et détermination. Sa famille exterminée par la Wehrmacht, désormais seule au monde avec sa soeur Luce, elle s'est...

Le Parc-aux-Cerfs

A l'aube de son règne, Louis XV est un roi bien-aimé. A sa fin, il est détesté. Que s'est-il passé pour qu'un souverain adoré finisse par être tant haï?Confident et ami des dames de la cour, Bastien Delorme est le chroniqueur de ce règne marqué par les Lumières et la frivolité. Avec [...

Les Fêtes galantes

De 1715 à 1723, Philippe d'Orléans, régent du jeune Louis XV, gouverne la France. Épris de liberté et amoureux des arts pour les uns, il a su comprendre les bouleversements profonds qui agitaient la société de son temps. Débauché pour les autres, ce libertin n'aurait pensé qu'à [....]...

Voir tous les livres de Michel Peyramaure

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Soupe d'orties faisait revivre le vieux fonds de légendes et le folklore du plateau de Millevaches. Dans ces nouvelles histoires, si les lieux restent les mêmes, si l'on retrouve Martial Chabannes, l'instituteur témoin de la vie rurale de la première moitié du XXe siècle, l'auteur met surtout en scène quelques personnages singuliers, marqués d'un grain de folie : le tambour de ville nostalgique de l'épopée bonapartiste, l'Auvergnat qui porte une peau de vipère autour de son chapeau et de l'ambition plein la tête, un drôle de paroissien à la Mocky, mais aussi des enfances provinciales, des amours d'adolescents au temps des " verts paradis ", des noces et des cérémonies de Toussaint pleines de surprises, des fêtes foraines qui virent au drame... Cette terre de Corrèze, longtemps coupée du reste du pays, conservatoire de traditions et de personnages hors du commun, est pour Michel Peyramaure, sensible à la vérité des êtres et des choses, une mine inépuisable. Il demeure fidèle à ses maîtres en matière de nouvelles : Marcel Aymé, Jean Giono, et Antoine Blondin, qui fut son ami.