share_book
Envoyer cet article par e-mail

La parole et l'écriture

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La parole et l'écriture

La parole et l'écriture

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La parole et l'écriture"

" La corruption de la parole et de l'écriture est la marque de toutes les autres corruptions : elle en est à la fois l'effet et la cause. Et l'on ne peut songer à purifier l'une ou l'autre sans purifier son âme elle-même. La période où nous vivons est à cet égard pleine de périls : il faut veiller pour les conjurer. " Cette réflexion de Louis Lavette date de 1942 ; elle transcende néanmoins les époques et ne sera sans doute jamais démodée tant qu'il y aura des hommes et qu'il y aura parmi eux ces veilleurs appelés " philosophes ". À l'ère de la communication, ce n'est pas le langage qui est en danger mais précisément la Parole et l'Écriture. Par quoi sont-ils obscurcis et comment pouvons-nous retrouver leur vocation originelle ? En réalité nous échappons aux exigences de la parole et de l'écriture comme nous le faisons avec notre existence. Nous nous acharnons à en occulter l'étonnante présence en refusant d'accueillir la puissance d'émerveillement qu'elle nous propose à chaque instant. Par peur, par lâcheté, mais surtout par inertie et par facilité, nous nous laissons entraîner dans le fleuve insipide et ininterrompu de la conversation. Parler ou écrire se confondent alors avec l'économie du monde, il s'agit seulement d'épouser les lignes de forces qui s'expriment dans les soubresauts de la matière et dans le retour des besoins. La parole et l'écriture ne prennent sens qu'en brisant le cercle de la quotidienneté. À force de solitude et de silence nous nous rendons à même d'écouter et de participer, en retenant nos mots, à ce qui sauve et exige le plus grand dévouement.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 222  pages
  • Dimensions :  1.8cmx11.2cmx16.8cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Editions Du Félin Paru le
  • Collection : Félin poche
  • ISBN :  2866455975
  • EAN13 :  9782866455972
  • Langue : Français

D'autres livres de Louis Lavelle

Introduction à l'ontologie

" Pourquoi y a-t-il quelque chose et non pas plutôt rien ? " Telle est sans doute la question la plus célèbre à laquelle l'ontologie, qui se veut précisément la science de l'être en tant qu'être, est censée répondre. Néanmoins cette question est-elle légitime ? Nous faisons tous une exp...

Voir tous les livres de Louis Lavelle

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" La corruption de la parole et de l'écriture est la marque de toutes les autres corruptions : elle en est à la fois l'effet et la cause. Et l'on ne peut songer à purifier l'une ou l'autre sans purifier son âme elle-même. La période où nous vivons est à cet égard pleine de périls : il faut veiller pour les conjurer. " Cette réflexion de Louis Lavette date de 1942 ; elle transcende néanmoins les époques et ne sera sans doute jamais démodée tant qu'il y aura des hommes et qu'il y aura parmi eux ces veilleurs appelés " philosophes ". À l'ère de la communication, ce n'est pas le langage qui est en danger mais précisément la Parole et l'Écriture. Par quoi sont-ils obscurcis et comment pouvons-nous retrouver leur vocation originelle ? En réalité nous échappons aux exigences de la parole et de l'écriture comme nous le faisons avec notre existence. Nous nous acharnons à en occulter l'étonnante présence en refusant d'accueillir la puissance d'émerveillement qu'elle nous propose à chaque instant. Par peur, par lâcheté, mais surtout par inertie et par facilité, nous nous laissons entraîner dans le fleuve insipide et ininterrompu de la conversation. Parler ou écrire se confondent alors avec l'économie du monde, il s'agit seulement d'épouser les lignes de forces qui s'expriment dans les soubresauts de la matière et dans le retour des besoins. La parole et l'écriture ne prennent sens qu'en brisant le cercle de la quotidienneté. À force de solitude et de silence nous nous rendons à même d'écouter et de participer, en retenant nos mots, à ce qui sauve et exige le plus grand dévouement.