share_book
Envoyer cet article par e-mail

La France de la Restauration (1814-1830) : L'impossible retour du passé

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La France de la Restauration (1814-1830) : L'impossible retour du passé

La France de la Restauration (1814-1830) : L'impossible retour du passé

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La France de la Restauration (1814-1830) : L'impossible retour du passé"

S'il est une période de l'histoire de France qui a fait l'objet de nombreux travaux et recherches, c'est la Restauration, dont les premières histoires datent de la fin de 1830, dès le lendemain de son renversement par l'insurrection de juillet. Historiographie essentiellement politique, lieu de batailles féroces d'interprétations qui, jusqu'à nos jours, ne se départissent guère de la clef d'interprétation livrée dès les années 1830 par le premier historien de la période, Jean-Baptiste Capefigue : « On ne pourra bien saisir le caractère de ce mouvement qu'en suivant le fil de la grande intrigue qui, depuis le 13 juillet 1789, a remué la France et l'Europe ; car, chose étonnante, dans toutes les phases de sa fortune, la maison des Bourbons est demeurée avec ses grandeurs, ses préjugés et ses chimères ! ». Avec Francis Démier, la focale se déplace : La Restauration n'est plus seulement la « mise au tombeau » de la monarchie narrée par Chateubriand, qui viendrait clore l'épisode ouvert par la crise de juillet 1789 par la démonstration en 1830 de « l'impossible retour du passé ». Elle est tout autant l'ouverture à l'avenir d'une France économiquement industrieuse et bientôt industrielle, se lançant dans la modernisation, cette France dont Balzac a superbement dressé la physiologie et dont Joseph Lainé, alors député de la Gironde, déclarait devant la Chambre, le 6 mai 1820, dans une formule lapidaire qui peut résumés ce livre : «...les intérêts matériels sont devenus prépondérants ».

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 1095  pages
  • Dimensions :  5.0cmx10.8cmx17.6cm
  • Poids : 580.6g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio Histoire
  • ISBN :  2070396819
  • EAN13 :  9782070396818
  • Langue : Français

D'autres livres de Francis Démier

La France du XIXe

L'ouvrage synthétique de Francis Démier, parcourant l'ensemble de l'histoire de la France du XIXe siècle depuis la fin des guerres napoléoniennes jusqu'aux débuts de la Grande Guerre, vient combler un vide relatif dans l'historiographie française. Doté d'excellents instruments de travail ...

Voir tous les livres de Francis Démier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

S'il est une période de l'histoire de France qui a fait l'objet de nombreux travaux et recherches, c'est la Restauration, dont les premières histoires datent de la fin de 1830, dès le lendemain de son renversement par l'insurrection de juillet. Historiographie essentiellement politique, lieu de batailles féroces d'interprétations qui, jusqu'à nos jours, ne se départissent guère de la clef d'interprétation livrée dès les années 1830 par le premier historien de la période, Jean-Baptiste Capefigue : « On ne pourra bien saisir le caractère de ce mouvement qu'en suivant le fil de la grande intrigue qui, depuis le 13 juillet 1789, a remué la France et l'Europe ; car, chose étonnante, dans toutes les phases de sa fortune, la maison des Bourbons est demeurée avec ses grandeurs, ses préjugés et ses chimères ! ». Avec Francis Démier, la focale se déplace : La Restauration n'est plus seulement la « mise au tombeau » de la monarchie narrée par Chateubriand, qui viendrait clore l'épisode ouvert par la crise de juillet 1789 par la démonstration en 1830 de « l'impossible retour du passé ». Elle est tout autant l'ouverture à l'avenir d'une France économiquement industrieuse et bientôt industrielle, se lançant dans la modernisation, cette France dont Balzac a superbement dressé la physiologie et dont Joseph Lainé, alors député de la Gironde, déclarait devant la Chambre, le 6 mai 1820, dans une formule lapidaire qui peut résumés ce livre : «...les intérêts matériels sont devenus prépondérants ».