share_book
Envoyer cet article par e-mail

Mon peuple les Cheyennes : Lettres de George Bent à George E. Hyde

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Mon peuple les Cheyennes : Lettres de George Bent à George E. Hyde

Mon peuple les Cheyennes : Lettres de George Bent à George E. Hyde

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Mon peuple les Cheyennes : Lettres de George Bent à George E. Hyde"

    Entre 1905 et 1918, date de sa mort, George Bent a rassemblé ses souvenirs de quarante années de vie passées chez les Cheyennes, peuple à qui il appartient par sa mère, Owl Woman, fille de White Thunder Gardiens des Flèches sacrées des Cheyennes du Sud. Pour encore mieux faire connaître l'histoire véridique de cette tribu des Plaines, Bent a collecté, auprès de ses frères Cheyennes, un grand nombre d'informations qui complètent ce que lui-même savait déjà. Il établit dès lors une relation épistolaire avec l'historien des Sioux, George E. Hyde, correspondance que ce dernier a su admirablement restituer. George Bent fut le seul à pouvoir raconter par écrit les événements dont il fut le témoin et souvent l'acteur, en l'occurrence lors des massacres de Sand Creek en 1864 et de la Washita en 1868 où fut tué le chef cheyenne Black Kettle dont la nièce était la femme de Bent. Ce document irréfutable demeure un témoignage de première main sur la vie, les moeurs et les guerres que les Cheyennes menèrent contre l'envahisseur, et donne au récit de Bent une valeur irremplaçable pour les historiens.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 412  pages
    • Dimensions :  2.4cmx13.8cmx22.4cm
    • Poids : 539.8g
    • Editeur :   Indiens De Tous Pays éditions Paru le
    • Collection : Nuage rouge
    • ISBN :  2953572643
    • EAN13 :  9782953572643
    • Classe Dewey :  970.3
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Entre 1905 et 1918, date de sa mort, George Bent a rassemblé ses souvenirs de quarante années de vie passées chez les Cheyennes, peuple à qui il appartient par sa mère, Owl Woman, fille de White Thunder Gardiens des Flèches sacrées des Cheyennes du Sud. Pour encore mieux faire connaître l'histoire véridique de cette tribu des Plaines, Bent a collecté, auprès de ses frères Cheyennes, un grand nombre d'informations qui complètent ce que lui-même savait déjà. Il établit dès lors une relation épistolaire avec l'historien des Sioux, George E. Hyde, correspondance que ce dernier a su admirablement restituer. George Bent fut le seul à pouvoir raconter par écrit les événements dont il fut le témoin et souvent l'acteur, en l'occurrence lors des massacres de Sand Creek en 1864 et de la Washita en 1868 où fut tué le chef cheyenne Black Kettle dont la nièce était la femme de Bent. Ce document irréfutable demeure un témoignage de première main sur la vie, les moeurs et les guerres que les Cheyennes menèrent contre l'envahisseur, et donne au récit de Bent une valeur irremplaçable pour les historiens.