share_book
Envoyer cet article par e-mail

Morgen schtarbe

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Morgen schtarbe

Morgen schtarbe

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Morgen schtarbe"

Voilà qui pourrait être l'oeuvre des Marx Brothers, sur un scénario des Monty Python, montée par les opérateurs d'Hellzappopin. À l'origine, l'écrivain qui se cherche. Depuis vingt ans, le bougre velléitaire dépité tente d'écrire son roman. À bout de ses phrases récalcitrantes, à force de buter entre le roman noir et le roman historique, il met un terme à sa carrière d'écrivain. Précisément dans cette résignation naît le roman, désopilant, iconoclaste, sur un rythme effréné, plongé dans l'univers mental d'un fou. Alain de Libera dribble son lecteur, joue l'art du contre-pied avec des personnages qu'il articule et liquide parfois sans vergogne. "Pour commencer à y voir clair dans une histoire, il faut dégraisser les effectifs." Il jongle avec les allusions et les anachronismes en une joyeuse farandole. Cela commence au Lexomil écrasé dans un verre d'arak et s'achève sur le lac des Tchoudes en 1242 avec des chevaliers teutons refusant de combattre parce qu'ils sont de simples intermittents du spectacle. L'auteur intervient dans le récit, rappelant toute une culture populaire, des slogans publicitaires à Ringo, des séries radiophoniques à Zinedine Zidane, de l'apparition du formica à Sacha Distel. Pour son premier roman tiraillé entre le surréalisme et le réalisme, Alain de Libera, spécialiste de la philosophie médiévale, examine les possibles de la fiction à travers un récit drôle et cocasse. La gageure est joliment réussie. --Céline Darner

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 265  pages
  • Dimensions :  2.0cmx13.2cmx21.0cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Flammarion Paru le
  • Collection : Litterature & E
  • ISBN :  2082125300
  • EAN13 :  9782082125307
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Voilà qui pourrait être l'oeuvre des Marx Brothers, sur un scénario des Monty Python, montée par les opérateurs d'Hellzappopin. À l'origine, l'écrivain qui se cherche. Depuis vingt ans, le bougre velléitaire dépité tente d'écrire son roman. À bout de ses phrases récalcitrantes, à force de buter entre le roman noir et le roman historique, il met un terme à sa carrière d'écrivain. Précisément dans cette résignation naît le roman, désopilant, iconoclaste, sur un rythme effréné, plongé dans l'univers mental d'un fou. Alain de Libera dribble son lecteur, joue l'art du contre-pied avec des personnages qu'il articule et liquide parfois sans vergogne. "Pour commencer à y voir clair dans une histoire, il faut dégraisser les effectifs." Il jongle avec les allusions et les anachronismes en une joyeuse farandole. Cela commence au Lexomil écrasé dans un verre d'arak et s'achève sur le lac des Tchoudes en 1242 avec des chevaliers teutons refusant de combattre parce qu'ils sont de simples intermittents du spectacle. L'auteur intervient dans le récit, rappelant toute une culture populaire, des slogans publicitaires à Ringo, des séries radiophoniques à Zinedine Zidane, de l'apparition du formica à Sacha Distel. Pour son premier roman tiraillé entre le surréalisme et le réalisme, Alain de Libera, spécialiste de la philosophie médiévale, examine les possibles de la fiction à travers un récit drôle et cocasse. La gageure est joliment réussie. --Céline Darner