share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les guerriers silencieux

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les guerriers silencieux

Les guerriers silencieux

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Les guerriers silencieux"

    Dans les années 1920, un peuple de fugitifs, les Apaches vit encore, caché sur sa propre terre dans les sierras nord-mexicaines. Il est plus à contre-courant de l Histoire que ne l était Geronimo lorsque celui-ci cesse les combats en 1886. En 1927, la rumeur enfle. N y tenant plus, l ehtno-historien Grenville Goodwin qui travaille dans la réserve de Fort Apache en Arizona, se lance à la recherche des derniers Apaches libres. Quant à lui, Neil Goodwin n a jamais connu son père décédé en 1940. En 1962, une découverte change sa vie. Il trouve dans le grenier de la maison familiale de Nouvelle-Angleterre ce fameux journal dont la lecture l intrigue, l obsède. Si aller là où s est rendu son père est un moyen inattendu de mieux connaître l auteur de ses jours, il y a dans le Journal paternel quelque chose qui l attire : trouver les traces, les preuves que des Apaches chiricahuas libres ont survécu, presque à l état sauvage et en toute autonomie, jusque dans les années 1940 voire plus. Dès 1970, journal de son père en main, Neil retrouve des endroits où il a séjourné. Le livre installe alors un dialogue entre les deux hommes avec pour fil d Ariane le désert, les montagnes et les Apaches. D un journal à l autre père et fils font écho à une histoire demeurée jusqu alors méconnue. En prolongeant la quête de son père, Neil acquiert la certitude de la présence jusque dans les années 1980 de descendants de ces Apaches libres cachés parmi d autres tribus de la région. Les deux journaux nous plongent dans cette aventure où planent l ombre des Chiricahuas, derniers guerriers insaisissables, silencieux, maraudant comme des fantômes, des guerriers silencieux, dans les grands espaces où jadis ils régnaient en maîtres.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 395  pages
    • Dimensions :  3.0cmx14.0cmx22.4cm
    • Poids : 499.0g
    • Editeur :   Indiens De Tous Pays Paru le
    • Collection : Nuage rouge
    • ISBN :  2953572651
    • EAN13 :  9782953572650
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Dans les années 1920, un peuple de fugitifs, les Apaches vit encore, caché sur sa propre terre dans les sierras nord-mexicaines. Il est plus à contre-courant de l Histoire que ne l était Geronimo lorsque celui-ci cesse les combats en 1886. En 1927, la rumeur enfle. N y tenant plus, l ehtno-historien Grenville Goodwin qui travaille dans la réserve de Fort Apache en Arizona, se lance à la recherche des derniers Apaches libres. Quant à lui, Neil Goodwin n a jamais connu son père décédé en 1940. En 1962, une découverte change sa vie. Il trouve dans le grenier de la maison familiale de Nouvelle-Angleterre ce fameux journal dont la lecture l intrigue, l obsède. Si aller là où s est rendu son père est un moyen inattendu de mieux connaître l auteur de ses jours, il y a dans le Journal paternel quelque chose qui l attire : trouver les traces, les preuves que des Apaches chiricahuas libres ont survécu, presque à l état sauvage et en toute autonomie, jusque dans les années 1940 voire plus. Dès 1970, journal de son père en main, Neil retrouve des endroits où il a séjourné. Le livre installe alors un dialogue entre les deux hommes avec pour fil d Ariane le désert, les montagnes et les Apaches. D un journal à l autre père et fils font écho à une histoire demeurée jusqu alors méconnue. En prolongeant la quête de son père, Neil acquiert la certitude de la présence jusque dans les années 1980 de descendants de ces Apaches libres cachés parmi d autres tribus de la région. Les deux journaux nous plongent dans cette aventure où planent l ombre des Chiricahuas, derniers guerriers insaisissables, silencieux, maraudant comme des fantômes, des guerriers silencieux, dans les grands espaces où jadis ils régnaient en maîtres.