share_book
Envoyer cet article par e-mail

Tolérance Répressive, suivi de Quelques conséquences sociales de la technologie moderne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Tolérance Répressive, suivi de Quelques conséquences sociales de la technologie moderne

Tolérance Répressive, suivi de Quelques conséquences sociales de la technologie moderne

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Tolérance Répressive, suivi de Quelques conséquences sociales de la technologie moderne"

    « La tolérance est passée d'un état actif à un état passif, de la pratique à la non-pratique : laissez-faire les autorités constituées ! Ce sont les gens qui tolèrent le gouvernement qui, à son tour, tolère une opposition dans le cadre déterminé par les autorités constituées. La tolérance vis-à-vis de ce qui est radicalement mauvais semble bonne parce qu'elle sert la cohésion du tout qui est en route vers l'abondance ou vers plus d'abondance. Le fait qu'on tolère la crétinisation systématique aussi bien des enfants que des adultes par la publicité et la propagande, la libération des pulsions destructrices au volant dans un style de conduite agressif, le recrutement et l'entraînement de forces spéciales, la tolérance impuissante et bienveillante vis-à-vis de l'immense déception que suscitent le marchandisage, le gaspillage et l'obsolescence planifiée toutes ces choses ne sont pas des distorsions ou des aberrations, elles sont l'essence d un système qui n'encourage la tolérance que comme un moyen de perpétuer la lutte pour l'existence et de réprimer les alternatives. » En écrivant « Tolérance répressive » en 1964, Herbert Marcuse bouleverse la philosophie en général et la théorie critique en particulier.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 144  pages
    • Dimensions :  1.0cmx10.2cmx18.6cm
    • Poids : 158.8g
    • Editeur :   Homnispheres Paru le
    • Collection : HORIZON CRITIQU
    • ISBN :  2915129347
    • EAN13 :  9782915129342
    • Langue : Français

    D'autres livres de Herbert Marcuse

    L'ontologie de Hegel et la théorie de l'historicité

    Cette thèse universitaire, consacrée à Hegel, s'attache à relire le philosophe à la lumière des concepts d'historicité et de vie. L'ambition de Marcuse est de tenter d'articuler la logique ontologique et la phénoménologie de l'histoire. Le devenir de l'être du monde et celui de l'être psy...

    Voir tous les livres de Herbert Marcuse

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    « La tolérance est passée d'un état actif à un état passif, de la pratique à la non-pratique : laissez-faire les autorités constituées ! Ce sont les gens qui tolèrent le gouvernement qui, à son tour, tolère une opposition dans le cadre déterminé par les autorités constituées. La tolérance vis-à-vis de ce qui est radicalement mauvais semble bonne parce qu'elle sert la cohésion du tout qui est en route vers l'abondance ou vers plus d'abondance. Le fait qu'on tolère la crétinisation systématique aussi bien des enfants que des adultes par la publicité et la propagande, la libération des pulsions destructrices au volant dans un style de conduite agressif, le recrutement et l'entraînement de forces spéciales, la tolérance impuissante et bienveillante vis-à-vis de l'immense déception que suscitent le marchandisage, le gaspillage et l'obsolescence planifiée toutes ces choses ne sont pas des distorsions ou des aberrations, elles sont l'essence d un système qui n'encourage la tolérance que comme un moyen de perpétuer la lutte pour l'existence et de réprimer les alternatives. » En écrivant « Tolérance répressive » en 1964, Herbert Marcuse bouleverse la philosophie en général et la théorie critique en particulier.