share_book
Envoyer cet article par e-mail

Étrangers

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Étrangers

Étrangers

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Étrangers"

    Á soixante-douze ans, Paul Sturgis voit la vieillesse le rattraper inexorablement. Une grisaille générale, plus métaphysique que physiologique, s’est imprimée sur sa vie depuis que la banque où il a fait carrière l’a mis à une retraite anticipée. Son appartement, jadis symbole de sa réussite et de son émancipation, est devenu le reflet de ses échecs personnels. Pour y échapper, Sturgis remplit ses journées de déambulations dans Londres. Á Venise, où il a fui la solitude des fêtes de Noël, il rencontre Vicky, récemment divorcée. Plus tard, il retrouve par hasard une femme aimée jadis, Sarah. Leur présence à toutes deux sert de catalyseur à la question qui, désormais, obsède Paul : décider comment, et avec qui, passer le reste de ses jours.  Un texte subtil et finement soigné, une écriture juste, pour évoquer un sujet rarement abordé dans la littérature : que faire lorsque, l’âge venant, le sens des mots « amour », « travail », « maison » change à ce point que l’on se sent véritablement en terre étrangère ? Anita Brookner est née à Londres en 1928 où, hormis quelques années passées à Paris, elle a toujours vécu. Historienne d’art et écrivain, elle est l’auteur de vingt-trois romans, dont Hôtel du Lac, qui lui a valu le Booker Prize en 1984. Subtile observatrice des gens et des situations, Anita Brookner a souvent été comparée à Jane Austen ou Henry James. Tous ses ouvrages ont été traduits en français.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 270  pages
    • Dimensions :  2.3cmx13.5cmx21.1cm
    • Poids : 385.6g
    • Editeur :   Fayard Paru le
    • Collection : Littérature étrangère
    • ISBN :  2213644233
    • EAN13 :  9782213644233
    • Langue : Français

    D'autres livres de Anita Brookner

    Une chute très lente

    Retour sur l'enfance, flash-back sur les souvenirs, précis sur les méthodes pour remplir le temps de la solitude, le livre d'Anita Brookner, outre son titre, ne présageait rien de nouveau et avait l'allure d'un plat convenu et fade. Sacrée surprise, il prouve que le roman à l'ancienne peut lais...

    Le dernier voyage

    Avec délicatesse et une pointe d'ironie, Anita Brookner dépeint les petites manies et les grandes angoisses qui apparaissent avec l'âge, mais aussi la profonde lucidité que seule l'expérience peut apporter. À soixante-treize ans, Julius Hertz s'interroge : comment occuper le temps qu'il lui re...

    A Family Romance

    A novel of feelings, A FAMILY ROMANCE describes in fascinating detail a young, protected, but liberated, English woman's growing appreciation of her Aunt Dolly, a woman from another time. Shaw's genteel, English dialect (with such lovely, soft "r's") reflects well the novel's subdued, confessional, ...

    Voir tous les livres de Anita Brookner

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Á soixante-douze ans, Paul Sturgis voit la vieillesse le rattraper inexorablement. Une grisaille générale, plus métaphysique que physiologique, s’est imprimée sur sa vie depuis que la banque où il a fait carrière l’a mis à une retraite anticipée. Son appartement, jadis symbole de sa réussite et de son émancipation, est devenu le reflet de ses échecs personnels. Pour y échapper, Sturgis remplit ses journées de déambulations dans Londres. Á Venise, où il a fui la solitude des fêtes de Noël, il rencontre Vicky, récemment divorcée. Plus tard, il retrouve par hasard une femme aimée jadis, Sarah. Leur présence à toutes deux sert de catalyseur à la question qui, désormais, obsède Paul : décider comment, et avec qui, passer le reste de ses jours.  Un texte subtil et finement soigné, une écriture juste, pour évoquer un sujet rarement abordé dans la littérature : que faire lorsque, l’âge venant, le sens des mots « amour », « travail », « maison » change à ce point que l’on se sent véritablement en terre étrangère ? Anita Brookner est née à Londres en 1928 où, hormis quelques années passées à Paris, elle a toujours vécu. Historienne d’art et écrivain, elle est l’auteur de vingt-trois romans, dont Hôtel du Lac, qui lui a valu le Booker Prize en 1984. Subtile observatrice des gens et des situations, Anita Brookner a souvent été comparée à Jane Austen ou Henry James. Tous ses ouvrages ont été traduits en français.