share_book
Envoyer cet article par e-mail

Peuples de l'Orient ancien, tome 2

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Peuples de l'Orient ancien, tome 2

Peuples de l'Orient ancien, tome 2

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Peuples de l'Orient ancien, tome 2"

L'Orient ancien fut le théâtre d'une grande part de l'histoire de l'humanité. Y furent inventés l'agriculture, le village, l'écriture, la ville, la cité-Etat, les gouvernements nationaux et les Empires. Si d'autres parties du monde connurent aussi certaines de ces innovations, nulle part ailleurs l'histoire n'en est aussi bien assurée. Au début du IIe millénaire, l'Orient ancien était une mosaïque de royaumes plus ou moins concurrents. Après une crise générale, résultant sans doute d'un dérèglement interne de systèmes centrés sur des cours royales, l'Orient vit naître, sur une assez vaste échelle, des Etats nationaux, voire théocratiques. Les plus forts assimilèrent les plus faibles. Ces dernières transformations aboutirent â des rassemblement gigantesques qui se heurtèrent à l'hellénisation, soutenue par le génie d'Alexandre. Mais ce héros ne fut-il pas, pour certains, le dernier Achéménide ? Avec l'épopée d'Alexandre, une autre histoire se noue. L'Orient ancien a été le lieu des prémices. Il appartiendra â la Grèce, au monde iranien, au monothéisme juif, de prendre le relais. L'hellénisation et l'iranisation ont introduit des coupures radicales, encore perceptibles dans l'Orient de nos jours, comme le christianisme allait transformer l'Occident

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 252  pages
  • Dimensions :  1.6cmx17.6cmx24.2cm
  • Poids : 557.9g
  • Editeur :   Editions Errance Paru le
  • Collection : Archéologie
  • ISBN :  2877722686
  • EAN13 :  9782877722681
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Louis Huot

Peuples de l'Orient ancien, tome 1

Une lecture de l'Orient ancien d'après la documentation archéologique de 10 000 avant notre ère à la mort d'Alexandre, entreprise sur une immense zone géographique, d'Istanbul aux rives de l'Indus et du Caucase au Golfe jusqu'à la frontière de l'Egypte. Sur les terres d'Orient, l'humanité...

Voir tous les livres de Jean-Louis Huot

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'Orient ancien fut le théâtre d'une grande part de l'histoire de l'humanité. Y furent inventés l'agriculture, le village, l'écriture, la ville, la cité-Etat, les gouvernements nationaux et les Empires. Si d'autres parties du monde connurent aussi certaines de ces innovations, nulle part ailleurs l'histoire n'en est aussi bien assurée. Au début du IIe millénaire, l'Orient ancien était une mosaïque de royaumes plus ou moins concurrents. Après une crise générale, résultant sans doute d'un dérèglement interne de systèmes centrés sur des cours royales, l'Orient vit naître, sur une assez vaste échelle, des Etats nationaux, voire théocratiques. Les plus forts assimilèrent les plus faibles. Ces dernières transformations aboutirent â des rassemblement gigantesques qui se heurtèrent à l'hellénisation, soutenue par le génie d'Alexandre. Mais ce héros ne fut-il pas, pour certains, le dernier Achéménide ? Avec l'épopée d'Alexandre, une autre histoire se noue. L'Orient ancien a été le lieu des prémices. Il appartiendra â la Grèce, au monde iranien, au monothéisme juif, de prendre le relais. L'hellénisation et l'iranisation ont introduit des coupures radicales, encore perceptibles dans l'Orient de nos jours, comme le christianisme allait transformer l'Occident