share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ecrits Cliniques

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ecrits Cliniques

Ecrits Cliniques

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Ecrits Cliniques"

    Ce recueil d'articles, publiés initialement entre 1923 et 1963, témoigne de la profondeur de la pensée d'Eugène Minkowski, de son admirable sens clinique, de sa clarté d'expression, de l'étendue des sujets qu'il a abordés, et surtout de l'écho que trouvent aujourd'hui ses écrits auprès de tous ceux qui s'intéressent à la santé mentale. Le plus admirable dans l'oeuvre de Minkowski est probablement le pont qu'il a jeté entre les philosophies phénoménologique et bergsonienne et la psychiatrie clinique, dont il était un éminent connaisseur et praticien. Dans tous les textes proposés, cette double inspiration est présente, leur donnant une puissante originalité. Ainsi éclaire-t-il d'un jour inédit certains aspects de la névrose obsessionnelle ou de l'automatisme mental. Les distinctions qu'il opère à propos des concepts d'anesthésie affective, de tristesse, d'indifférence schizophrénique sont d'une remarquable finesse clinique. Sont également présentés des textes où il précise certaines notions essentielles comme celles de fond mental ou de constitution, cette dernière par opposition à la notion de complexe. A ce sujet, il entretient avec la psychanalyse freudienne un dialogue sans concessions d'une grande pertinence. On peut en dire de même au sujet du comportementalisme, lorsqu'il aborde la question des névroses animales.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 271  pages
    • Dimensions :  2.2cmx16.0cmx23.2cm
    • Poids : 381.0g
    • Editeur :   Erès Paru le
    • Collection : Des travaux et des jours
    • ISBN :  2865869679
    • EAN13 :  9782865869671
    • Langue : Français

    D'autres livres de Eugène Minkowski

    La Schizophrénie

    Eugène Minkowski (1885-1972) est l'un des plus grands spécialistes de psychopathologie que la France ait connus. Son oeuvre est structurée par une remarquable trilogie - La Schizophrénie (1927), Le Temps vécu (1933) et Traité de psychopathologie (1966) - dont voici réédité le premier [.....

    Le temps vécu : Etudes phénoménologiques et psychopathologiques

    Cet ouvrage magistral, reconnu dès sa première publication en 1933, reflète le travail d'un précurseur note Yves Pélicier dans une préface rajoutée en 1995. Formé à la psychiatrie classique, lecteur de Bergson et de Husserl, E. Minkowski se définit comme un anthropologue désireux de mettr...

    Voir tous les livres de Eugène Minkowski

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Ce recueil d'articles, publiés initialement entre 1923 et 1963, témoigne de la profondeur de la pensée d'Eugène Minkowski, de son admirable sens clinique, de sa clarté d'expression, de l'étendue des sujets qu'il a abordés, et surtout de l'écho que trouvent aujourd'hui ses écrits auprès de tous ceux qui s'intéressent à la santé mentale. Le plus admirable dans l'oeuvre de Minkowski est probablement le pont qu'il a jeté entre les philosophies phénoménologique et bergsonienne et la psychiatrie clinique, dont il était un éminent connaisseur et praticien. Dans tous les textes proposés, cette double inspiration est présente, leur donnant une puissante originalité. Ainsi éclaire-t-il d'un jour inédit certains aspects de la névrose obsessionnelle ou de l'automatisme mental. Les distinctions qu'il opère à propos des concepts d'anesthésie affective, de tristesse, d'indifférence schizophrénique sont d'une remarquable finesse clinique. Sont également présentés des textes où il précise certaines notions essentielles comme celles de fond mental ou de constitution, cette dernière par opposition à la notion de complexe. A ce sujet, il entretient avec la psychanalyse freudienne un dialogue sans concessions d'une grande pertinence. On peut en dire de même au sujet du comportementalisme, lorsqu'il aborde la question des névroses animales.