share_book
Envoyer cet article par e-mail

Alexandrie la Grande

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Alexandrie la Grande

Alexandrie la Grande

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Alexandrie la Grande"

    Dans le monde méditerranéen, Alexandrie partage avec Athènes, Rome et Byzance le privilège d'incarner, à elle seule, toute une civilisation : à la fois des réalités localisées en une cité et un style de vie dépassant largement ces limites. En outre, la ville tire son nom de l'une des plus grandes figures de l'Histoire. Dans l'ensemble des Alexandrie que fonda le conquérant, seule la première est vraiment à son image : comme son fondateur, elle vivra dangereusement, et, comme lui, elle marquera le monde de son empreinte.C'est entre 332 avant Jésus-Christ et 295 après Jésus-Christ que s'inscrit son destin. Triomphant des réalités géographiques, les moins propres à la recevoir, s'imposant au vieux monde égyptien fermé sur lui-même, la fille très aimée d'Alexandre devient la capitale d'un hellénisme renouvelé.Elle séduisit les historiens et les voyageurs. Hérodote et Strabon en parlaient et s'émerveillaient. Aujourd'hui, l'archéologie et l'épigraphie nous révèlent sa vie intime. André Bernand n'élucide pas l'ensemble des problèmes qu'elle pose encore à la recherche historique - mais apporte un éclairage primordial sur l'installation, la construction, le développement, puis la perte d'influence et l'extinction de cette ville unique au monde.André Bernand, ancien élève de l'Ecole normale supérieure, agrégé de lettres, est professeur émérite de littérature, épigraphie et civilisation grecques à l'université de Lille-III. Il a consacré douze volumes à l'étude des inscriptions grecques d'Egypte, dont il poursuit le corpus. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 376  pages
    • Dimensions :  2.2cmx11.0cmx17.0cm
    • Poids : 222.3g
    • Editeur :   Hachette Paru le
    • Collection : Pluriel
    • ISBN :  2012792324
    • EAN13 :  9782012792326
    • Langue : Français

    D'autres livres de André Bernand

    Le Joie des jeux : Les Origines du sport olympique

    La célébration à Athènes, en 2004, des jeux qu'on appelle aujourd'hui, de façon restrictive, Olympiques, suscite légitimement l'enthousiasme des foules friandes d'exploits. Dans notre monde où la machine, au lieu de servir l'homme, ne fait que l'asservir, la démonstration des capacités phys...

    Alexandrie la grande

    Dans le monde méditerranéen, Alexandrie partage avec Athènes, Rome et Byzance le privilège d'incarner, à elle seule, toute une civilisation : à la fois des réalités localisées en une cité et un style de vie dépassant largement ces limites. En outre, la ville tire son nom de l'une des plus...

    Voir tous les livres de André Bernand

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Dans le monde méditerranéen, Alexandrie partage avec Athènes, Rome et Byzance le privilège d'incarner, à elle seule, toute une civilisation : à la fois des réalités localisées en une cité et un style de vie dépassant largement ces limites. En outre, la ville tire son nom de l'une des plus grandes figures de l'Histoire. Dans l'ensemble des Alexandrie que fonda le conquérant, seule la première est vraiment à son image : comme son fondateur, elle vivra dangereusement, et, comme lui, elle marquera le monde de son empreinte.C'est entre 332 avant Jésus-Christ et 295 après Jésus-Christ que s'inscrit son destin. Triomphant des réalités géographiques, les moins propres à la recevoir, s'imposant au vieux monde égyptien fermé sur lui-même, la fille très aimée d'Alexandre devient la capitale d'un hellénisme renouvelé.Elle séduisit les historiens et les voyageurs. Hérodote et Strabon en parlaient et s'émerveillaient. Aujourd'hui, l'archéologie et l'épigraphie nous révèlent sa vie intime. André Bernand n'élucide pas l'ensemble des problèmes qu'elle pose encore à la recherche historique - mais apporte un éclairage primordial sur l'installation, la construction, le développement, puis la perte d'influence et l'extinction de cette ville unique au monde.André Bernand, ancien élève de l'Ecole normale supérieure, agrégé de lettres, est professeur émérite de littérature, épigraphie et civilisation grecques à l'université de Lille-III. Il a consacré douze volumes à l'étude des inscriptions grecques d'Egypte, dont il poursuit le corpus. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.