share_book
Envoyer cet article par e-mail

Histoire de l'adultère : XVIe-XIXe siècle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Histoire de l'adultère : XVIe-XIXe siècle

Histoire de l'adultère : XVIe-XIXe siècle

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Histoire de l'adultère : XVIe-XIXe siècle"

    Il y a la belle Angélique qui n'en pouvait plus, Perrette et ses amants, Jean dont le retour n'est pas attendu ni même souhaité, les dames galantes, les maîtresses royales ; il y a monsieur de Montespan et sa calèche à cornes, des aventures sanglantes, joyeuses, terribles, tristes aussi. Les histoires d'amour finissent parfois mal, celles de l'adultère en apportent souvent la preuve. L'infidélité n'a pourtant pas été considérée ni réprimée de la même façon au cours de l'histoire. A la Cour par exemple, le roi se montre en majesté avec sa maîtresse sans craindre de scandaliser la bourgeoisie qui n'autorise aucun écart. Depuis la fin du Moyen Age, une législation sévère et inégalitaire pour la femme s'applique en effet à l'ensemble du royaume de France. Il faudra attendre la loi sur le divorce de 1884 pour que le déséquilibre sexuel s'estompe, et surtout le XXe siècle pour que la répression cesse... Mais ce que montre aussi l'historienne Agnès Walch, c'est la difficulté de nouer une relation conjugale solide lorsque les parents font pression, lorsque des problèmes d'argent surgissent ou que l'entente sexuelle ne peut être trouvée. Question posée à la condition féminine, à la conception du mariage d'amour, à la législation matrimoniale, l'inconstance conjugale parle de sexe, de passion, de haine, de provocation, de dérision, et au final fait écho à nos préoccupations contemporaines.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 404  pages
    • Dimensions :  2.8cmx15.4cmx24.0cm
    • Poids : 598.7g
    • Editeur :   Librairie Académique Perrin Paru le
    • Collection : Pour l'histoire
    • ISBN :  2262024308
    • EAN13 :  9782262024307
    • Langue : Français

    D'autres livres de Agnès Walch

    Histoire du couple en France, de la Renaissance à nos jours

    Le petit Éros, emblème de l'amour, semble depuis toujours narguer les amoureux. Cet écervelé décoche ses flèches au hasard ou charge les épaules des époux d'un joug pesant. C'est du moins ainsi que l'ont conçu les peintres et les poètes qui l'ont célébré. L'amour et le mariage sont-ils ...

    La marquise de Brinvilliers

    Le 17 juillet 1676, à huit heures du soir, cinq jours avant son quarante-sixième anniversaire, Marie-Madeleine d'Aubray, marquise de Brinvilliers, fut décapitée en place de Grève à Paris devant une foule agitée, puis impressionnée par le courage de cette petite femme au corps si frêle. " El...

    Voir tous les livres de Agnès Walch

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Il y a la belle Angélique qui n'en pouvait plus, Perrette et ses amants, Jean dont le retour n'est pas attendu ni même souhaité, les dames galantes, les maîtresses royales ; il y a monsieur de Montespan et sa calèche à cornes, des aventures sanglantes, joyeuses, terribles, tristes aussi. Les histoires d'amour finissent parfois mal, celles de l'adultère en apportent souvent la preuve. L'infidélité n'a pourtant pas été considérée ni réprimée de la même façon au cours de l'histoire. A la Cour par exemple, le roi se montre en majesté avec sa maîtresse sans craindre de scandaliser la bourgeoisie qui n'autorise aucun écart. Depuis la fin du Moyen Age, une législation sévère et inégalitaire pour la femme s'applique en effet à l'ensemble du royaume de France. Il faudra attendre la loi sur le divorce de 1884 pour que le déséquilibre sexuel s'estompe, et surtout le XXe siècle pour que la répression cesse... Mais ce que montre aussi l'historienne Agnès Walch, c'est la difficulté de nouer une relation conjugale solide lorsque les parents font pression, lorsque des problèmes d'argent surgissent ou que l'entente sexuelle ne peut être trouvée. Question posée à la condition féminine, à la conception du mariage d'amour, à la législation matrimoniale, l'inconstance conjugale parle de sexe, de passion, de haine, de provocation, de dérision, et au final fait écho à nos préoccupations contemporaines.