share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'éducation nationale en danger

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'éducation nationale en danger

L'éducation nationale en danger

Collectif,   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "L'éducation nationale en danger"

    L'Education nationale, c'est plus de 14 millions d'élèves et d'étudiants et plus d'un million d'enseignants. C'est aussi le service public dont la mission est la formation et l'éducation de la jeunesse, considérée par tous comme l'avenir d'une nation. L'avenir du service public de l'éducation est pourtant menacé par l'application sans retenue d'un libéralisme aveugle. Tout est bon: suppressions massives de postes, abandon de la carte scolaire, suppression progressive des dispositifs d'aides, soutien délibéré à l'enseignement privé, démantèlement et mise en concurrence des universités, menaces sur l'existence de l'école maternelle, etc. La conséquence la plus lourde socialement de cette politique ultralibérale, c'est que les inégalités sociales au sein de l'école sont de plus en plus élevées, l'échec scolaire de plus en plus socialement marqué; les inégalités de formation, d'accès aux "bonnes" écoles, aux filières sélectives, aux emplois n'ont probablement jamais été aussi importantes. Au-delà du bilan qu'elle tire du démantèlement en cours, cette "Note de la Fondation Copernic" produit un ensemble de propositions alternatives, pour qu'école rime enfin avec égalité des chances et promotion sociale.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 97  pages
    • Dimensions :  0.8cmx11.4cmx18.6cm
    • Poids : 81.6g
    • Editeur :   Editions Syllepse Paru le
    • Collection : Les Notes de la Fondation Copernic
    • ISBN :  2849503223
    • EAN13 :  9782849503225
    • Langue : Français

    D'autres livres de Josiane Boutet

    Le pouvoir des mots

    Le double serment d'Obama. les paroles de sorcellerie. le lapsus d'Eric Besson. les joutes verbales. les phrases historiques du général de Gaulle. les slogans des défilés ou encore la langue du troisième Reich. voilà quelques-unes des manifestations du pouvoir des mots qui sont analysées ici....

    Paroles au travail

    La part du langage, écrit comme oral, dans les activités de travail tend à s'accroître aujourd'hui : c'est l'informatisation des postes de travail, l'augmentation des activités de contrôle, la mise en place de démarches-qualité, la généralisation de la formation permanente ou le développe...

    Voir tous les livres de Josiane Boutet

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    L'Education nationale, c'est plus de 14 millions d'élèves et d'étudiants et plus d'un million d'enseignants. C'est aussi le service public dont la mission est la formation et l'éducation de la jeunesse, considérée par tous comme l'avenir d'une nation. L'avenir du service public de l'éducation est pourtant menacé par l'application sans retenue d'un libéralisme aveugle. Tout est bon: suppressions massives de postes, abandon de la carte scolaire, suppression progressive des dispositifs d'aides, soutien délibéré à l'enseignement privé, démantèlement et mise en concurrence des universités, menaces sur l'existence de l'école maternelle, etc. La conséquence la plus lourde socialement de cette politique ultralibérale, c'est que les inégalités sociales au sein de l'école sont de plus en plus élevées, l'échec scolaire de plus en plus socialement marqué; les inégalités de formation, d'accès aux "bonnes" écoles, aux filières sélectives, aux emplois n'ont probablement jamais été aussi importantes. Au-delà du bilan qu'elle tire du démantèlement en cours, cette "Note de la Fondation Copernic" produit un ensemble de propositions alternatives, pour qu'école rime enfin avec égalité des chances et promotion sociale.