share_book
Envoyer cet article par e-mail

Constant graveur

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Constant graveur

Constant graveur

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Constant graveur"

Il se trouve que ce vingtième siècle a vu des oeuvres de gravure s'accomplir dans les ateliers des artistes les plus révolutionnaires — Picasso, Miro, Ernst — les moins enclins au respect obéissant des traditions... Philippe Dagen a voulu observer l'activité de Constant graveur pour l'analyser, tenter des parallèles avec sa peinture, ses aquarelles et ses réflexions d'urbaniste en se demandant ce qui l'a incité à recourir à l'eau-forte ou la lithographie. Rappelant la période où il a participé à la création de Cobra, puis son cycle New Babylon et son retour décidé à la peinture au début des années 70, l'auteur fait ainsi mieux connaître l'artiste. Philippe Dagen remarque que très loin de s'en tenir à une manière, Constant ne cesse d'expérimenter dans ses gravures une marge de variations, une liberté d'allure d'autant plus grandes que le papier est pour lui, à travers notamment l'aquarelle, le support de l'expérimentation quotidienne. Depuis ses premières gravures jusqu'en 1994, Constant a tenu la chronique, non de ses humeurs, mais du monde.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 208  pages
  • Dimensions :  3.0cmx25.2cmx33.0cm
  • Poids : 1982.2g
  • Editeur :   Cercle D'art Paru le
  • Collection : Cercle d'Art contemporain
  • ISBN :  270220659X
  • EAN13 :  9782702206591
  • Classe Dewey :  741
  • Langue : Français

D'autres livres de  Philippe Dagen

Felix Nussbaum

Felix Nussbaum est peu ou mal connu en France. Peintre allemand formé au temps de la " Nouvelle Objectivité " et au contact des avant-gardes européennes, la peinture métaphysique italienne, le surréalisme international, il est jeté sur les routes de l'exil par l'accession d'Hitler au [....]...

Les carnets de Rose Valland : Le pillage des collections privées d'oeuvres d'art en France durant la Seconde Guerre Mondiale

Voici pour la première fois publiées les notes manuscrites de Rose Valland (1898-1980), inédites à ce jour, accompagnées d'un appareil critique et documentaire. A partir de mars 1941, Rose Valland, attachée de conservation au musée du Jeu de Paume, est l'unique témoin français des exactions...

Marc Desgrandchamps

Peintre majeur de la scène contemporaine française, Marc Desgrandchamps a bénéficié de plusieurs grandes expositions : Musée d'art contemporain de Strasbourg (2004), Musée d'art contemporain de Lyon (2004), Musée national d'Art moderne - Centre Georges Pompidou (2006). L'exposition du Musée...

Voir tous les livres de  Philippe Dagen

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Il se trouve que ce vingtième siècle a vu des oeuvres de gravure s'accomplir dans les ateliers des artistes les plus révolutionnaires — Picasso, Miro, Ernst — les moins enclins au respect obéissant des traditions... Philippe Dagen a voulu observer l'activité de Constant graveur pour l'analyser, tenter des parallèles avec sa peinture, ses aquarelles et ses réflexions d'urbaniste en se demandant ce qui l'a incité à recourir à l'eau-forte ou la lithographie. Rappelant la période où il a participé à la création de Cobra, puis son cycle New Babylon et son retour décidé à la peinture au début des années 70, l'auteur fait ainsi mieux connaître l'artiste. Philippe Dagen remarque que très loin de s'en tenir à une manière, Constant ne cesse d'expérimenter dans ses gravures une marge de variations, une liberté d'allure d'autant plus grandes que le papier est pour lui, à travers notamment l'aquarelle, le support de l'expérimentation quotidienne. Depuis ses premières gravures jusqu'en 1994, Constant a tenu la chronique, non de ses humeurs, mais du monde.