share_book
Envoyer cet article par e-mail

La pensée antique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La pensée antique

La pensée antique

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La pensée antique"

    En exposant avec clarté les pensées du monde entier à l'époque antique, ce livre met en lumière le lien entre la pensée occidentale et la pensée orientale. Tout commence avec l'enseignement par le mythe. Puis l'Inde rayonne, non seulement sur l'Orient excepté Confucius, mais aussi sur l'Occident. Certes, les Grecs inventent la " philosophie " à proprement parler, puisqu'ils sont les premiers à exiger une justification du discours par la raison, mais leur vision générale du monde ne libère pas des grands concepts indiens sur la nature environnante, le corps et l'âme. Même l'immense travail d'Aristote, première manifestation d'indépendance radicale de la pensée occidentale par rapport à l'Orient, ne suffit pas à prévenir le resserrement des liens entre les philosophies hellénistiques et les fondamentaux brahmaniques, à la suite de l'épopée d'Alexandre. C'est finalement saint Augustin qui, au crépuscule de l'Antiquité et à l'aube du Moyen Âge, émancipe définitivement l'Occident de sa sujétion intellectuelle à l'Orient.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 143  pages
    • Dimensions :  1.2cmx16.2cmx23.4cm
    • Poids : 240.4g
    • Editeur :   Ellipses Marketing Paru le
    • ISBN :  2729837973
    • EAN13 :  9782729837976
    • Classe Dewey :  180
    • Langue : Français

    D'autres livres de Yves-Marie Adeline

    1914 une Tragédie Européenne

    En 1914, l'Europe gouverne le monde ; un habitant sur quatre est un Européen ou de, souche européenne. Mais cette civilisation est la proie de tensions idéologiques, culturelles et territoriales graves, et pour remédier à ces tensions, elle ne dispose que de valeurs qu'elle croit fortes mais qu...

    Le royalisme en questions (1792-2002) : Perspectives pour le XXIème siècle

    Depuis quand la République est-elle le régime de la France ? Cent trente ans, si l'on veut compter Napoléon III. Cent cinquante ans, si l'on s'arrête à Louis-Philippe. Cent soixante-dix, si l'on regarde Charles X comme le dernier roi légitime. Ou bien encore, deux cents ans, si l'on fait tout ...

    Histoire mondiale des idées politiques

    Nombreux sont les livres d'histoire des idées politiques qui se limitent à la sphère occidentale, parfois même à une période de temps courte. Yves-Marie Adeline nous offre au contraire une vision synthétique et complète des idées politiques, dans le temps long de l'histoire et sur la totali...

    Voir tous les livres de Yves-Marie Adeline

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    En exposant avec clarté les pensées du monde entier à l'époque antique, ce livre met en lumière le lien entre la pensée occidentale et la pensée orientale. Tout commence avec l'enseignement par le mythe. Puis l'Inde rayonne, non seulement sur l'Orient excepté Confucius, mais aussi sur l'Occident. Certes, les Grecs inventent la " philosophie " à proprement parler, puisqu'ils sont les premiers à exiger une justification du discours par la raison, mais leur vision générale du monde ne libère pas des grands concepts indiens sur la nature environnante, le corps et l'âme. Même l'immense travail d'Aristote, première manifestation d'indépendance radicale de la pensée occidentale par rapport à l'Orient, ne suffit pas à prévenir le resserrement des liens entre les philosophies hellénistiques et les fondamentaux brahmaniques, à la suite de l'épopée d'Alexandre. C'est finalement saint Augustin qui, au crépuscule de l'Antiquité et à l'aube du Moyen Âge, émancipe définitivement l'Occident de sa sujétion intellectuelle à l'Orient.