share_book
Envoyer cet article par e-mail

La cuisine de zyriab : chroniques gastronomiques

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La cuisine de zyriab : chroniques gastronomiques

La cuisine de zyriab : chroniques gastronomiques

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La cuisine de zyriab : chroniques gastronomiques"

    Le nom de Ziryâb, le " Merle noir ", parti de son Irak natal vers 820 pour s'installer à Cordoue, évoque d'emblée la grâce et l'élégance, mais aussi le perpétuel renouveau. A ce musicien de génie, on attribue la fondation de l'école andalouse et l'invention du luth à cinq cordes. Mais ce poète, qui connaissait par coeur les paroles et les airs de dix mille chansons, s'intéressa tout autant à la géographie et à l'astronomie. Le gastronome, quant à lui, introduisit en Espagne l'asperge, promut la haute cuisine et réforma les arts de la table. Il créa en outre un véritable institut de beauté où l'on apprenait à se coiffer, se farder, se parfumer et à se vêtir selon les saisons... En signant du pseudonyme Ziryâb ses chroniques culinaires, parues d'abord dans le magazine Qantara et aujourd'hui réunies en volume, l'auteur a voulu rendre hommage à cet affranchi noir, devenu un arbitre du bon goût au même titre que Pétrone ou Brummel. Les traditions gastronomiques arabes, aussi bien du Proche-Orient que du Maghreb, y sont abordées pour la première fois dans leur ensemble, à travers références savantes, citations littéraires, anecdotes historiques, impressions de voyage et recettes. Toutes choses qui concourent à mettre en évidence le métissage culturel dont l'Islam a été l'agent le plus actif en Méditerranée pendant au moins dix siècles.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Relié
    • 174  pages
    • Dimensions :  1.8cmx17.2cmx28.2cm
    • Poids : 598.7g
    • Editeur :   Actes Sud Paru le
    • Collection : Sindbad
    • ISBN :  2742718842
    • EAN13 :  9782742718849
    • Langue : Français

    D'autres livres de Farouk Mardam-Bey

    Anthologie de poésie arabe contemporaine : Edition bilingue français-arabe

    Révolte, déracinement, exil, identité, amour..., la poésie arabe contemporaine est une parole de notre temps. Nourrie hier du feu des luttes d'indépendance, assumant aujourd'hui l'aventure de la modernité, elle donne vie et chair au désir de liberté de toute jeunesse. ...

    Etre arabe

    Peut-on encore être arabe en ce début du XXIe siècle ? Que signifient exactement les mots "arabité", "arabisme", "nationalisme arabe" ? Comment les Arabes ont-ils réagi, tout au long du XIXe et du XXe siècle, aux défis de la modernité occidentale ? Pourquoi la question palestinienne a-t-elle...

    Prix : 74 DH

    Voir tous les livres de Farouk Mardam-Bey

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Le nom de Ziryâb, le " Merle noir ", parti de son Irak natal vers 820 pour s'installer à Cordoue, évoque d'emblée la grâce et l'élégance, mais aussi le perpétuel renouveau. A ce musicien de génie, on attribue la fondation de l'école andalouse et l'invention du luth à cinq cordes. Mais ce poète, qui connaissait par coeur les paroles et les airs de dix mille chansons, s'intéressa tout autant à la géographie et à l'astronomie. Le gastronome, quant à lui, introduisit en Espagne l'asperge, promut la haute cuisine et réforma les arts de la table. Il créa en outre un véritable institut de beauté où l'on apprenait à se coiffer, se farder, se parfumer et à se vêtir selon les saisons... En signant du pseudonyme Ziryâb ses chroniques culinaires, parues d'abord dans le magazine Qantara et aujourd'hui réunies en volume, l'auteur a voulu rendre hommage à cet affranchi noir, devenu un arbitre du bon goût au même titre que Pétrone ou Brummel. Les traditions gastronomiques arabes, aussi bien du Proche-Orient que du Maghreb, y sont abordées pour la première fois dans leur ensemble, à travers références savantes, citations littéraires, anecdotes historiques, impressions de voyage et recettes. Toutes choses qui concourent à mettre en évidence le métissage culturel dont l'Islam a été l'agent le plus actif en Méditerranée pendant au moins dix siècles.