share_book
Envoyer cet article par e-mail

La vie Quotidienne : Les soldats de la drôle de guerre : Septembre 1939 - Mai 1940

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La vie Quotidienne : Les soldats de la drôle de guerre : Septembre 1939 - Mai 1940

La vie Quotidienne : Les soldats de la drôle de guerre : Septembre 1939 - Mai 1940

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La vie Quotidienne : Les soldats de la drôle de guerre : Septembre 1939 - Mai 1940"

" Drôle de guerre " pour les Français, " guerre assise " pour les Allemands, " guerre des rumeurs " pour les Anglais : ces huit mois d'escarmouches terrestres, aériennes et navales ont paradoxalement été vécus comme un vrai combat pour le moral des troupes. François Cochet raconte une vie qui devient chaque jour plus difficile. L'ennui mène son travail de sape, la désobéissance gagne et la chaîne de commandement s'effrite : c'est la " dépression d'hiver ". Jeux de cartes, alcoolisme deviennent le lot commun. Sur la ligne Maginot, les soldats attendent. Cependant, l'industrie de guerre tourne à plein régime, la France s'arme et les militaires se font ouvriers : ils manient la pelle, la pioche, coulent parfois du ciment pour construire des fortifications et protéger la frontière. L'auteur relate avec finesse une période complexe de la Seconde Guerre mondiale, loin des stéréotypes qu'en a gardés la mémoire collective : les Français ne sont pas partis au front à reculons, mais forts du devoir à accomplir et décidés à en finir une fois pour toutes avec l'Allemand. La débâcle de 1940 n'était pas inéluctable. François Cochet s'attache à penser la drôle de guerre comme une période en soi : la véritable défaite des dirigeants est de n'avoir pas su expliquer le sens du combat à mener et les moyens envisagés pour vaincre l'Allemagne nazie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 270  pages
  • Dimensions :  2.4cmx14.0cmx21.8cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Hachette Paru le
  • Collection : La vie quotidienne
  • ISBN :  2012356931
  • EAN13 :  9782012356931
  • Langue : Français

D'autres livres de François Cochet

Comprendre la Seconde Guerre mondiale

La Secondé Guerre mondiale fait partie de notre univers quasi quotidien. Il ne se passe guère dé jour en effet sans, que les médias l'évoquent, notamment du point de vue de la mémoire collective. Toutefois, les comportements des contemporains des années 1939-1945 ne sont pas toujours compréh...

Armes en guerre XIXe-XXIe siècles : Mythes, symboles, réalités

Comment définir la relation qui unit le soldat à son arme ? L'arme appartient au soldat mais le soldat appartient également à son arme. Ne lui confie-t-il pas sa vie ? François Cochet nous montre que le comportement humain, sur un champ de bataille, dépend d'abord et surtout de l'environnement...

La Première Guerre mondiale

Issues de la tradition ou de l'air du temps, mêlant souvent vrai et faux. les idées reçues sont dans toutes les têtes. L'auteur les prend pour point de départ et apporte ici un éclairage distancié et approfondis sur ce que l'on sait ou croit savoir....

Voir tous les livres de François Cochet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Drôle de guerre " pour les Français, " guerre assise " pour les Allemands, " guerre des rumeurs " pour les Anglais : ces huit mois d'escarmouches terrestres, aériennes et navales ont paradoxalement été vécus comme un vrai combat pour le moral des troupes. François Cochet raconte une vie qui devient chaque jour plus difficile. L'ennui mène son travail de sape, la désobéissance gagne et la chaîne de commandement s'effrite : c'est la " dépression d'hiver ". Jeux de cartes, alcoolisme deviennent le lot commun. Sur la ligne Maginot, les soldats attendent. Cependant, l'industrie de guerre tourne à plein régime, la France s'arme et les militaires se font ouvriers : ils manient la pelle, la pioche, coulent parfois du ciment pour construire des fortifications et protéger la frontière. L'auteur relate avec finesse une période complexe de la Seconde Guerre mondiale, loin des stéréotypes qu'en a gardés la mémoire collective : les Français ne sont pas partis au front à reculons, mais forts du devoir à accomplir et décidés à en finir une fois pour toutes avec l'Allemand. La débâcle de 1940 n'était pas inéluctable. François Cochet s'attache à penser la drôle de guerre comme une période en soi : la véritable défaite des dirigeants est de n'avoir pas su expliquer le sens du combat à mener et les moyens envisagés pour vaincre l'Allemagne nazie.