share_book
Envoyer cet article par e-mail

La guerre d'Algérie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La guerre d'Algérie

La guerre d'Algérie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La guerre d'Algérie"

La guerre d'Algérie est une des crises majeures de la société française contemporaine. Ce long conflit (de 1954 à 1962) concerna deux millions sept cent mille jeunes Français, dont cent mille ont été tués, blessés ou sont disparus. Elle s'est terminée par l'exode d'un million de pieds-noirs, souvent victimes civiles de la guerre, qui ont laissé sur place les corps de leurs parents morts dans les attentats. La France n'avait pas éprouvé ce genre d'exode depuis la perte de l'Alsace et de la Lorraine en 1870. Les blessures infligées par la guerre en Algérie ont été considérables : des centaines de milliers d'Algériens sont morts au combat ou des suites pernicieuses de la guerre. Plus de deux millions ont dû abandonner leurs douars et leurs mechtas pour vivre dans des camps de regroupement, retrouvant ensuite leurs villages incendiés, leurs terres en friche, leurs forêts saccagées, leurs enfants morts. Mais l'histoire de ce conflit n'est pas seulement l'histoire de l'affrontement de deux communautés qui avaient grandi ensemble. Cette guerre est à l'origine de la plus formidable bataille d'opinion qu'a connue la France d'après-guerre. Elle est responsable d'un changement de République. Elle a mis en péril le contrat de confiance entre l'armée et la nation. L'ouverture des archives militaires, trente ans après le drame, a permis à Pierre Miquel, l'auteur de La Grande Guerre, de découvrir des aspects inconnus du conflit, notamment l'évolution des mentalités militaires et les prises de conscience successives de ceux que le pouvoir politique avait chargés de définir seuls, sur le terrain, une politique française en Algérie. Ce livre cherche à décrire, sans colère et sans haine, avec des moyens nouveaux d'investigation, les phases d'un conflit qui a laissé des traces très profondes dans la génération des années cinquante et soixante.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 554  pages
  • Dimensions :  3.4cmx14.0cmx21.4cm
  • Poids : 698.5g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • ISBN :  2213031312
  • EAN13 :  9782213031316
  • Langue : Français

D'autres livres de Pierre Miquel

Vincent de Paul

Prix : 260 DH
La butte sanglante

Comme Verdun ou les Eparges, Vimy compte parmi les pages les plus sanglantes de la Première Guerre mondiale. Parce que la ville domine et protège Lens, ses mines et ses terrils, les Allemands en ont fait une forteresse imprenable. Attaquer cette position relève de l'impossible, mais Pétain en...

Le gâchis des généraux

Charleroi, Douaumont, le Chemin des Dames : ces noms de batailles tristement célèbres évoquent aujourd'hui autant de massacres inutiles, engagés par un commandement qui avait pour seul objectif de "tenir", fût-ce au prix de la vie de dizaines de milliers d'hommes. Mais jamais un général, ...

La bataille de la Marne

La Marne est à la France ce que la bataille d'Angleterre sera pour les Anglais en 1940 : une bataille d'arrêt où s'engagent toutes les forces d'une nation contre l'invasion. C'est pourquoi on parle du miracle de la Marne. Fin août 1914, la France est envahie, les soldats de Joffre font [....]...

Voir tous les livres de Pierre Miquel

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La guerre d'Algérie est une des crises majeures de la société française contemporaine. Ce long conflit (de 1954 à 1962) concerna deux millions sept cent mille jeunes Français, dont cent mille ont été tués, blessés ou sont disparus. Elle s'est terminée par l'exode d'un million de pieds-noirs, souvent victimes civiles de la guerre, qui ont laissé sur place les corps de leurs parents morts dans les attentats. La France n'avait pas éprouvé ce genre d'exode depuis la perte de l'Alsace et de la Lorraine en 1870. Les blessures infligées par la guerre en Algérie ont été considérables : des centaines de milliers d'Algériens sont morts au combat ou des suites pernicieuses de la guerre. Plus de deux millions ont dû abandonner leurs douars et leurs mechtas pour vivre dans des camps de regroupement, retrouvant ensuite leurs villages incendiés, leurs terres en friche, leurs forêts saccagées, leurs enfants morts. Mais l'histoire de ce conflit n'est pas seulement l'histoire de l'affrontement de deux communautés qui avaient grandi ensemble. Cette guerre est à l'origine de la plus formidable bataille d'opinion qu'a connue la France d'après-guerre. Elle est responsable d'un changement de République. Elle a mis en péril le contrat de confiance entre l'armée et la nation. L'ouverture des archives militaires, trente ans après le drame, a permis à Pierre Miquel, l'auteur de La Grande Guerre, de découvrir des aspects inconnus du conflit, notamment l'évolution des mentalités militaires et les prises de conscience successives de ceux que le pouvoir politique avait chargés de définir seuls, sur le terrain, une politique française en Algérie. Ce livre cherche à décrire, sans colère et sans haine, avec des moyens nouveaux d'investigation, les phases d'un conflit qui a laissé des traces très profondes dans la génération des années cinquante et soixante.