share_book
Envoyer cet article par e-mail

C'est encore Anastasia

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
C'est encore Anastasia

C'est encore Anastasia

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "C'est encore Anastasia"

Oui, Anatasia Krupnik est encore en guerre contre ses parents. Leur dernière idée ? Déménager pour aller habiter en banlieue. Anastasia a eu beau leur expliquer que le mobilier de leur appartement était incompatible avec les goûts des banlieusards, que les mères de famille, en banlieue, n'ont pas le droit de se promener en jean et que la vie en banlieue oblige à avoir une voiture et, par conséquent, à polluer l'atmosphère... rien n'y a fait. Elle les a menacés, une fois de plus, de sauter par la fenêtre - rappelons que les Krupnik habitent au rez-de-chaussée - et cela ne les a même pas ébranlés. Alors, en désespoir de cause, Anastasia a expliqué à son petit frère Sam que son doudou ne survivrait pas au déménagement. C'est bien connu, les déménageurs refusent de transporter les doudous. Mais le problème avec les parents d'Anastasia, c'est que même au coeur de leurs décisions les plus dictatoriales, ils restent démocratiques. En l'occurrence, la nouvelle maison doit plaire à tout le monde et chacun a le droit d'émettre un souhait. "Je veux que notre nouvelle maison ait une chambre avec une tour", dit Anastasia. A sa grande surprise, non seulement son père note très sérieusement cette requête dans son calepin, mais en plus, une maison avec une tour, en banlieue, ça existe. L'heure du déménagement a donc sonné, et finalement, c'est une épreuve à laquelle Anastasia résiste plutôt bien, et même mieux que ses parents. Notamment parce qu'avant de partir, elle a écrit sur le papier peint de sa chambre: "cette chambre est à moi pour toujours. Anastasia Krupnik." Et puis, ce départ lui donnera sans doute beaucoup d'idées pour le roman-mystère qu'elle veut absolument écrire, et dont le titre change toutes les cinq minutes. Dans la maison voisine vit une vieille dame qui ressemble à une sorcière et qui porte un drôle de nom: Gertrude Stein. Comme elle semble à la fois très seule et peu désireuse de contacts humains, Anastasia décide de lui offrir un cadeau idéal: un poisson rouge... Dans la même collection, retrouvez : Anastasia Krupnik, Anastasia à votre service, Anastasia connaît la réponse, Anastasia, demande à ton psy !, Anastasia avec conviction et Toute la vérité sur Sam. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 266  pages
  • Dimensions :  2.2cmx12.6cmx18.2cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   L'ecole Des Loisirs Paru le
  • Collection : Neuf
  • ISBN :  2211083927
  • EAN13 :  9782211083928
  • Classe Dewey :  813.54

D'autres livres de LOIS LOWRY

Passeur, le

Le monde dans lequel vit Jonas est bien éloigné du nôtre : une société où la notion d'individu n'existe pas. Plus surprenant encore : ses membres ne ressentent rien. Ni amour ni haine viennent bousculer leur quotidien. Les gens ne meurent pas non plus. Ils sont "élargis". Tout comme le [...

Prix : 106 DH
Passeuse de rêves

Petite est toute nouvelle, niais elle est très douée. Quand elle effleure de ses doigts translucides le bouton d'un pull, elle capte l'histoire de ce bouton : un pique-nique sur une colline, une nuit d'hiver au coin du feu, et même la fois où on lui a renversé dessus un peu de thé... [....]...

L'Elue

Kira est née avec une jambe tordue. La jeune fille a toujours vécu sous la protection de sa mère, mais cette dernière vient de mourir. Aujourd'hui, Kira se retrouve seule dans un monde où les faibles et les infirmes sont impitoyablement éliminés. Dans son village, les femmes se liguent ...

Messager

Avant, Village était un havre de paix. L'hospitalité et la bienveillance y régnaient. On y chantait souvent. Les malheureux y trouvaient refuge et ni leurs faiblesses ni leurs différences n'étaient tenues pour des défauts. Mentor était un maître d'école sage et respecté. Le Troc servait...

Voir tous les livres de LOIS LOWRY

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Oui, Anatasia Krupnik est encore en guerre contre ses parents. Leur dernière idée ? Déménager pour aller habiter en banlieue. Anastasia a eu beau leur expliquer que le mobilier de leur appartement était incompatible avec les goûts des banlieusards, que les mères de famille, en banlieue, n'ont pas le droit de se promener en jean et que la vie en banlieue oblige à avoir une voiture et, par conséquent, à polluer l'atmosphère... rien n'y a fait. Elle les a menacés, une fois de plus, de sauter par la fenêtre - rappelons que les Krupnik habitent au rez-de-chaussée - et cela ne les a même pas ébranlés. Alors, en désespoir de cause, Anastasia a expliqué à son petit frère Sam que son doudou ne survivrait pas au déménagement. C'est bien connu, les déménageurs refusent de transporter les doudous. Mais le problème avec les parents d'Anastasia, c'est que même au coeur de leurs décisions les plus dictatoriales, ils restent démocratiques. En l'occurrence, la nouvelle maison doit plaire à tout le monde et chacun a le droit d'émettre un souhait. "Je veux que notre nouvelle maison ait une chambre avec une tour", dit Anastasia. A sa grande surprise, non seulement son père note très sérieusement cette requête dans son calepin, mais en plus, une maison avec une tour, en banlieue, ça existe. L'heure du déménagement a donc sonné, et finalement, c'est une épreuve à laquelle Anastasia résiste plutôt bien, et même mieux que ses parents. Notamment parce qu'avant de partir, elle a écrit sur le papier peint de sa chambre: "cette chambre est à moi pour toujours. Anastasia Krupnik." Et puis, ce départ lui donnera sans doute beaucoup d'idées pour le roman-mystère qu'elle veut absolument écrire, et dont le titre change toutes les cinq minutes. Dans la maison voisine vit une vieille dame qui ressemble à une sorcière et qui porte un drôle de nom: Gertrude Stein. Comme elle semble à la fois très seule et peu désireuse de contacts humains, Anastasia décide de lui offrir un cadeau idéal: un poisson rouge... Dans la même collection, retrouvez : Anastasia Krupnik, Anastasia à votre service, Anastasia connaît la réponse, Anastasia, demande à ton psy !, Anastasia avec conviction et Toute la vérité sur Sam. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.