share_book
Envoyer cet article par e-mail

Hommes et femmes dans la France en Guerre, 1914-1945

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Hommes et femmes dans la France en Guerre, 1914-1945

Hommes et femmes dans la France en Guerre, 1914-1945

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Hommes et femmes dans la France en Guerre, 1914-1945"

    Cet ouvrage, fruit d'une dizaine d'années d'échanges, de séminaires et de recherches entre cinq spécialistes de la guerre et du genre, renouvelle la lecture des deux conflits mondiaux en plaçant les relations entre hommes et femmes au centre de l'analyse. Pour ces générations, l'expérience de la guerre a été autant un moment de contrainte formidable (libertés suspendues, privations, tourments et deuils) qu'une période où la désorganisation sociale ouvrait des espaces de liberté, de transgression et de possibilité de vivre autrement. L'étude de la place de l'un et l'autre sexes au cours de ces deux guerres montre que la répartition ancienne des rôles a subi des transformations contradictoires, à la fois par une réaffirmation de la place des hommes au combat et des femmes à l'arrière, et par un déplacement de ces assignations : des hommes participant à l'effort de guerre en restant à leur poste de travail civil ; des femmes prenant parfois les armes dans des formations militaires. Féminité et virilité s'y trouvent redéfinies en un processus de transformation fondamental qui bouleverse les assignations traditionnelles des sexes (les hommes au combat et les femmes au foyer). Le livre décline les moyens mis en oeuvre pour mobiliser et contrôler hommes et femmes dans la préparation et le déroulement de la guerre. Il s'intéresse également au vécu de chacun et aux modifications d'identités qui s'opèrent alors. Les genres masculin et féminin sont ici a comprendre tant dans leur dimension politique que personnelle. Dans un premier temps, il s'agit de montrer comment les autorités ont mobilisés hommes et femmes pour la guerre. Législation, discours, propagande permettent de comprendre ce que la société en guerre attend des deux sexes. Cette mobilisation pour la guerre s'accompagne d'une intervention de l'État dans la sexualité des Françaises et Français : mariage et divorce, adultère et fidélité, prostitution, péril vénérien, avortement et abandon, mais aussi volonté de préserver la virilité et de la féminité dans un raidissement de l'ordre moral. Les mesures de contrôle des moeurs s'accompagnent d'un renforcement de la censure et de la répression des déviances. Dans une deuxième partie est examinée la réalité de l'expérience de guerre. Elle permet de comprendre jusqu'à quel point les individus des deux sexes tentent malgré tout de répondre à ces exigences et rapprocher hommes et femmes : infirmières et combattants, civils sous les bombes ou sur les routes de l'exode. A l'inverse, d'autres s'écartent manifestement des rôles que l'on exige d'elles : femmes combattantes, puis prisonnières de guerre ; ou d'eux : hommes refusant le combat (insoumis, pacifistes, déserteurs, embusqués, blessés psychiques de guerre). En prenant en compte les bouleversement provoqués par les deux conflits mondiaux il s'agit enfin de montrer que les sorties de guerre, malgré une volonté affirmée, ne s'achèvent pas par un retour simple à la situation antérieure. A chaque fois, la guerre a laissé son empreinte, celle d'un changement en profondeur dans les relations entre hommes et femmes. L'analyse de cette mutation contribue à comprendre l'évolution des relations entre les sexes telle que nous la percevons aujourd'hui.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 362  pages
    • Dimensions :  3.0cmx13.6cmx22.6cm
    • Poids : 480.8g
    • Editeur :   Payot Paru le
    • Collection : Payot Hist.
    • ISBN :  222889771X
    • EAN13 :  9782228897716
    • Classe Dewey :  944.0816
    • Langue : Français

    D'autres livres de  Danièle Voldman

    Dictionnaire des intellectuels français

    Salué à sa sortie en 1996 comme une "première éditoriale", un "outil de référence", un "passionnant recueil ", un "outil indispensable", le Dictionnaire des intellectuels français a été actualisé pour cette nouvelle édition. ...

    La garçonne et l'assassin. Histoire de Louise et Paul, déserteur et travesti...

    Paris, 1911. Paul Grappe et Louise Landy s’aiment et se marient. Survient la guerre. Paul déserte, se travestit en femme et, pendant dix ans, aux yeux de tous, vit avec Louise sous l’identité de Suzanne Landgard, entraîne son épouse dans de sordides jeux sexuels, et acquiert même une [.....

    Nos morts : Les Sociétés occidentales face aux tués de la guerre

    Qu'a-t-on fait, depuis le milieu du XIXe siècle -c'est-à-dire depuis le début des guerres de l'âge industriel - jusqu'au lendemain de la guerre d'Algérie, de la masse de cadavres qu'elles ont produits en abondance ? Comment les a-t-on traités ? Où les a-t-on mis ? Qu'a-t-on fait des cadavr...

    Voir tous les livres de  Danièle Voldman

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Cet ouvrage, fruit d'une dizaine d'années d'échanges, de séminaires et de recherches entre cinq spécialistes de la guerre et du genre, renouvelle la lecture des deux conflits mondiaux en plaçant les relations entre hommes et femmes au centre de l'analyse. Pour ces générations, l'expérience de la guerre a été autant un moment de contrainte formidable (libertés suspendues, privations, tourments et deuils) qu'une période où la désorganisation sociale ouvrait des espaces de liberté, de transgression et de possibilité de vivre autrement. L'étude de la place de l'un et l'autre sexes au cours de ces deux guerres montre que la répartition ancienne des rôles a subi des transformations contradictoires, à la fois par une réaffirmation de la place des hommes au combat et des femmes à l'arrière, et par un déplacement de ces assignations : des hommes participant à l'effort de guerre en restant à leur poste de travail civil ; des femmes prenant parfois les armes dans des formations militaires. Féminité et virilité s'y trouvent redéfinies en un processus de transformation fondamental qui bouleverse les assignations traditionnelles des sexes (les hommes au combat et les femmes au foyer). Le livre décline les moyens mis en oeuvre pour mobiliser et contrôler hommes et femmes dans la préparation et le déroulement de la guerre. Il s'intéresse également au vécu de chacun et aux modifications d'identités qui s'opèrent alors. Les genres masculin et féminin sont ici a comprendre tant dans leur dimension politique que personnelle. Dans un premier temps, il s'agit de montrer comment les autorités ont mobilisés hommes et femmes pour la guerre. Législation, discours, propagande permettent de comprendre ce que la société en guerre attend des deux sexes. Cette mobilisation pour la guerre s'accompagne d'une intervention de l'État dans la sexualité des Françaises et Français : mariage et divorce, adultère et fidélité, prostitution, péril vénérien, avortement et abandon, mais aussi volonté de préserver la virilité et de la féminité dans un raidissement de l'ordre moral. Les mesures de contrôle des moeurs s'accompagnent d'un renforcement de la censure et de la répression des déviances. Dans une deuxième partie est examinée la réalité de l'expérience de guerre. Elle permet de comprendre jusqu'à quel point les individus des deux sexes tentent malgré tout de répondre à ces exigences et rapprocher hommes et femmes : infirmières et combattants, civils sous les bombes ou sur les routes de l'exode. A l'inverse, d'autres s'écartent manifestement des rôles que l'on exige d'elles : femmes combattantes, puis prisonnières de guerre ; ou d'eux : hommes refusant le combat (insoumis, pacifistes, déserteurs, embusqués, blessés psychiques de guerre). En prenant en compte les bouleversement provoqués par les deux conflits mondiaux il s'agit enfin de montrer que les sorties de guerre, malgré une volonté affirmée, ne s'achèvent pas par un retour simple à la situation antérieure. A chaque fois, la guerre a laissé son empreinte, celle d'un changement en profondeur dans les relations entre hommes et femmes. L'analyse de cette mutation contribue à comprendre l'évolution des relations entre les sexes telle que nous la percevons aujourd'hui.