share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le grand gaspillage : Les vrais comptes de l'Etat

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le grand gaspillage : Les vrais comptes de l'Etat

Le grand gaspillage : Les vrais comptes de l'Etat

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le grand gaspillage : Les vrais comptes de l'Etat"

Jacques Marseille, professeur d'économie à la Sorbonne, s'était fait remarquer en 1993 en publiant un ouvrage qui allait à l'encontre des idées reçues. C'est beau la France exaltait l'esprit de notre pays où l'on se plaint beaucoup mais où il fait – on s'accorde tous à le dire – en vérité bon vivre. Une décennie s'est écoulée mais la vapeur pour Jacques Marseille s'est inversée. Au regard des chiffres, tout va pour le mieux. Nos industries ont fait un boom, la France a regagné quelque chose de sa grandeur passée ; même le couronnement des exploits sportifs nationaux sont au rendez-vous, eux qui nous ont si souvent manqué. Il y a pourtant un caillou dans la chaussure qui nous empêche de marcher droit. Un caillou qui pourrait même nous faire trébucher. Le Grand Gaspillage est une enquête sur les vrais comptes de l'État. Selon l'auteur, le budget des dépenses de l'État ne cesse d'augmenter et les dysfonctionnements se multiplient. Preuve des rapports de la Cour des comptes à l'appui, Jacques Marseille égrène et commente la longue liste "des dérives dépensières non contrôlées". Les grands travaux mitterrandiens sont les premiers visés, Bibliothèque nationale de France et Opéra Bastille en tête. Mais le problème est que le "gaspillage" de l'État se retrouve à tous les niveaux : emploi, santé, enseignement, entreprises. Plus de 500 milliards de francs, soit 10 % seulement du budget de l'État, telle est l'économie que l'on pourrait aisément faire si on se montrait plus raisonnable en haut lieu. Derrière son ton mordant et accusateur, Le Grand Gaspillage réclame le droit premier du citoyen de demander, pour le bien de tous, des comptes à l'État. --Denis Gombert --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 306  pages
  • Dimensions :  2.4cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Librairie Académique Perrin Paru le
  • Collection : Tempus
  • ISBN :  2262024146
  • EAN13 :  9782262024147
  • Classe Dewey :  336.2
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacques Marseille

Nouvelle histoire de France, tome 2

Retour sur les deux derniers millions d'années Dans une somme monumentale, Jacques Marseille retrace l'histoire de France comme un reportage à travers le temps. Et ouvrage, indispensable pour mieux comprendre les enjeux de l'histoire, se lit comme un véritable reportage à travers le temps. [....

La guerre des deux France

Les Français sont experts dans la déploration et l'auto-flagellation. Depuis trente ans, ils sont persuadés que leur pays est en berne. C'est pourtant le tableau d'une autre France que brosse ici Jacques Marseille, en s'intéressant aux réalités concrètes et à la longue durée plutôt [......

Voir tous les livres de Jacques Marseille

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Jacques Marseille, professeur d'économie à la Sorbonne, s'était fait remarquer en 1993 en publiant un ouvrage qui allait à l'encontre des idées reçues. C'est beau la France exaltait l'esprit de notre pays où l'on se plaint beaucoup mais où il fait – on s'accorde tous à le dire – en vérité bon vivre. Une décennie s'est écoulée mais la vapeur pour Jacques Marseille s'est inversée. Au regard des chiffres, tout va pour le mieux. Nos industries ont fait un boom, la France a regagné quelque chose de sa grandeur passée ; même le couronnement des exploits sportifs nationaux sont au rendez-vous, eux qui nous ont si souvent manqué. Il y a pourtant un caillou dans la chaussure qui nous empêche de marcher droit. Un caillou qui pourrait même nous faire trébucher. Le Grand Gaspillage est une enquête sur les vrais comptes de l'État. Selon l'auteur, le budget des dépenses de l'État ne cesse d'augmenter et les dysfonctionnements se multiplient. Preuve des rapports de la Cour des comptes à l'appui, Jacques Marseille égrène et commente la longue liste "des dérives dépensières non contrôlées". Les grands travaux mitterrandiens sont les premiers visés, Bibliothèque nationale de France et Opéra Bastille en tête. Mais le problème est que le "gaspillage" de l'État se retrouve à tous les niveaux : emploi, santé, enseignement, entreprises. Plus de 500 milliards de francs, soit 10 % seulement du budget de l'État, telle est l'économie que l'on pourrait aisément faire si on se montrait plus raisonnable en haut lieu. Derrière son ton mordant et accusateur, Le Grand Gaspillage réclame le droit premier du citoyen de demander, pour le bien de tous, des comptes à l'État. --Denis Gombert --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.