share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Guerres préhistoriques

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Guerres préhistoriques

Les Guerres préhistoriques

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Guerres préhistoriques"

La plupart des ouvrages universitaires de ces cinquante dernières années véhiculaient l'idée que les guerres préhistoriques étaient rares, peu destructrices et sans grande importance. Le livre de Lawrence Keeley démonte totalement et' de façon irréductible ces mythes, et dément la thèse selon laquelle' la guerre aurait fait son apparition dans les sociétés primitives par le contact avec la civilisation. Grâce à des recherches basées sur l'archéologie et l'histoire, il compare de façon subtile les modes guerriers des sociétés primitives avec ceux des sociétés évoluées, des états européens modernes aux Indiens de l'Amérique du Nord, et démontre de façon totalement convaincante que la guerre avant la civilisation était plus destructrice, plus fréquente et plus violente que la guerre moderne. Cette constatation le conduit même à examiner l'éventualité de preuves de cannibalisme parmi certains peuples primitifs. Mais, au-delà des faits sinistres qu'il est amené à reconnaître, le travail de Keeley ouvre des perspectives morales et philosophiques. Quelles sont les causes de la guerre ? Les êtres humains sont-ils violents de façon inhérente et inévitable ? Comment pouvons-nous être sûrs de préserver la paix, dans notre propre temps de vie ? Bousculant certaines de nos plus chères convictions, Keeley nous offre des conclusions qui ne peuvent que susciter la controverse. Livre détaillé, documenté, basé sur des recherches archéologiques jamais réalisées auparavant, il est cependant accessible à tout lecteur cultivé qui s'intéresse à l'homme et à son terrible instinct de guerre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 354  pages
  • Dimensions :  3.0cmx15.4cmx23.8cm
  • Poids : 539.8g
  • Editeur :   Editions Du Rocher Paru le
  • Collection : L'art de la guerre
  • ISBN :  2268043819
  • EAN13 :  9782268043814
  • Langue : Français

D'autres livres de Lawrence Keeley

Les guerres préhistoriques

On imagine, en général, que les guerres préhistoriques étaient rares, peu destructrices et sans grande importance. Grâce à des recherches archéologiques et historiques, Lawrence H. Keeley compare les modes guerriers des sociétés primitives avec ceux des états européens modernes ou ceux...

Voir tous les livres de Lawrence Keeley

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La plupart des ouvrages universitaires de ces cinquante dernières années véhiculaient l'idée que les guerres préhistoriques étaient rares, peu destructrices et sans grande importance. Le livre de Lawrence Keeley démonte totalement et' de façon irréductible ces mythes, et dément la thèse selon laquelle' la guerre aurait fait son apparition dans les sociétés primitives par le contact avec la civilisation. Grâce à des recherches basées sur l'archéologie et l'histoire, il compare de façon subtile les modes guerriers des sociétés primitives avec ceux des sociétés évoluées, des états européens modernes aux Indiens de l'Amérique du Nord, et démontre de façon totalement convaincante que la guerre avant la civilisation était plus destructrice, plus fréquente et plus violente que la guerre moderne. Cette constatation le conduit même à examiner l'éventualité de preuves de cannibalisme parmi certains peuples primitifs. Mais, au-delà des faits sinistres qu'il est amené à reconnaître, le travail de Keeley ouvre des perspectives morales et philosophiques. Quelles sont les causes de la guerre ? Les êtres humains sont-ils violents de façon inhérente et inévitable ? Comment pouvons-nous être sûrs de préserver la paix, dans notre propre temps de vie ? Bousculant certaines de nos plus chères convictions, Keeley nous offre des conclusions qui ne peuvent que susciter la controverse. Livre détaillé, documenté, basé sur des recherches archéologiques jamais réalisées auparavant, il est cependant accessible à tout lecteur cultivé qui s'intéresse à l'homme et à son terrible instinct de guerre.