share_book
Envoyer cet article par e-mail

J'étais médecin dans Srebrenica assiégée : Au prélude du grand massacre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
J'étais médecin dans Srebrenica assiégée : Au prélude du grand massacre

J'étais médecin dans Srebrenica assiégée : Au prélude du grand massacre

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "J'étais médecin dans Srebrenica assiégée : Au prélude du grand massacre"

Mars 1993. Dans une Bosnie à feu et à sang, l'enclave musulmane de Srebrenica, assiégée depuis 10 mois par les forces serbes, parvient à être atteinte par des représentants de la Force de protection des Nations unies ainsi qu'une équipe d'évaluation de Médecins sans frontières. La population nécessite de toute urgence une aide humanitaire et, son hôpital, le renfort d'une équipe chirurgicale. Aussitôt, Thierry Pontus, chirurgien, est contacté chez lui, en Belgique, pour amorcer sans délai une présence médicale humanitaire avant l'arrivée, à brève échéance, d'une équipe et de moyens étoffés. S'il est pleinement conscient des risques qu'implique une mission en zone de conflit armé, le praticien volontaire de MSF ne sait pas encore ce que sont les horreurs et l'absurdité de la guerre civile ; il ne sait pas encore ce que sont la peur, le doute, les ambiguïtés et les pièges de l'action humanitaire et, peut-être ce qu'il y a de pire pour un praticien confronté aux souffrances extrêmes d'une population démunie et angoissée, l'impuissance. Revenu chez lui profondément marqué, il mettra plus de dix ans pour coucher ses souvenirs sur le papier. Un récit émouvant, en hommage aux victimes de Srebrenica, à toutes les victimes de la haine et de la violence arbitraires.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 190  pages
  • Dimensions :  1.6cmx13.6cmx21.0cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Editions L'harmattan Paru le
  • ISBN :  2747589048
  • EAN13 :  9782747589048
  • Classe Dewey :  610
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Mars 1993. Dans une Bosnie à feu et à sang, l'enclave musulmane de Srebrenica, assiégée depuis 10 mois par les forces serbes, parvient à être atteinte par des représentants de la Force de protection des Nations unies ainsi qu'une équipe d'évaluation de Médecins sans frontières. La population nécessite de toute urgence une aide humanitaire et, son hôpital, le renfort d'une équipe chirurgicale. Aussitôt, Thierry Pontus, chirurgien, est contacté chez lui, en Belgique, pour amorcer sans délai une présence médicale humanitaire avant l'arrivée, à brève échéance, d'une équipe et de moyens étoffés. S'il est pleinement conscient des risques qu'implique une mission en zone de conflit armé, le praticien volontaire de MSF ne sait pas encore ce que sont les horreurs et l'absurdité de la guerre civile ; il ne sait pas encore ce que sont la peur, le doute, les ambiguïtés et les pièges de l'action humanitaire et, peut-être ce qu'il y a de pire pour un praticien confronté aux souffrances extrêmes d'une population démunie et angoissée, l'impuissance. Revenu chez lui profondément marqué, il mettra plus de dix ans pour coucher ses souvenirs sur le papier. Un récit émouvant, en hommage aux victimes de Srebrenica, à toutes les victimes de la haine et de la violence arbitraires.