share_book
Envoyer cet article par e-mail

D'Alexandre à Actium

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
D'Alexandre à Actium

D'Alexandre à Actium

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "D'Alexandre à Actium"

    L'époque hellénistique - de la mort, d'Alexandre en 323 avant J.-C. jusqu'à la victoire du futur Auguste sur Antoine et Cléopâtre à la bataille d'Actium en 31 avant J.-C. - bat un double record : c'est celle que nous connaissons le moins et, en même temps, celle qui nous ressemble le plus. Nous l'ignorons parce qu'elle n'est pas " classique " comme la petite Grèce, ni " humaniste " comme Rome et le latin. Elle n'en a pas moins été la civilisation " mondiale " de l'Antiquité ; en un monde alors plus étroit, elle est l'équivalent de notre actuelle civilisation occidentale. Elle a le raffinement de notre XVIIIe siècle, y compris dans son architecture et sa sculpture : la Victoire de Samothrace et la Vénus de Milo sont ses produits les plus célèbres. Après la " Grèce " et avant " Rome ", et à la suite des conquêtes d'Alexandre le Grand, durant les trois siècles qui précèdent le début de notre ère, cette civilisation s'est diffusée de Samarcande et de l'Indus à l'Egypte et au Maroc. Rome elle-même est déjà une cité en partie hellénisée. Les Etrusques connaissaient familièrement les mythes grecs, de même que les Européens sont familiarisés avec Mickey et le Far West. La civilisation hellénistique, d'un raffinement extrême, cruelle et enjouée à la fois, est saisie ici dans toute son étendue et toute sa profondeur : politique, économie, littérature, science, beaux-arts, cultes. Cette synthèse monumentale est publiée pour la première fois en français.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 1130  pages
    • Dimensions :  3.4cmx13.2cmx19.8cm
    • Poids : 662.2g
    • Editeur :   Robert Laffont Paru le
    • Collection : Bouquins
    • ISBN :  2221084713
    • EAN13 :  9782221084717
    • Langue : Français

    D'autres livres de Peter Green

    Les guerres médiques

    Plaine de Marathon, 490 av. JC., les hoplites athéniens laissent éclater leur fureur contre les troupes perses de Mardonios. Dix ans plus tard, dans le défilé des Thermopyles, les 300 spartiates de Léonidas bravent la puissance des Immortels de Xerxès. La même année, à Salamine, les [......

    Les Guerres médiques : 499-449 av. J.-C.

    Lutte longue et âpre, les guerres médiques opposèrent pendant cinquante ans les cités grecques à l'empire perse. De la plaine de Marathon (490 av. J.-C.), où les hoplites athéniens mettent les troupes perses en déroute, jusqu'au choc de Platées(479 av. J.-C.) qui marque la fin des hostilit...

    Voir tous les livres de Peter Green

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    L'époque hellénistique - de la mort, d'Alexandre en 323 avant J.-C. jusqu'à la victoire du futur Auguste sur Antoine et Cléopâtre à la bataille d'Actium en 31 avant J.-C. - bat un double record : c'est celle que nous connaissons le moins et, en même temps, celle qui nous ressemble le plus. Nous l'ignorons parce qu'elle n'est pas " classique " comme la petite Grèce, ni " humaniste " comme Rome et le latin. Elle n'en a pas moins été la civilisation " mondiale " de l'Antiquité ; en un monde alors plus étroit, elle est l'équivalent de notre actuelle civilisation occidentale. Elle a le raffinement de notre XVIIIe siècle, y compris dans son architecture et sa sculpture : la Victoire de Samothrace et la Vénus de Milo sont ses produits les plus célèbres. Après la " Grèce " et avant " Rome ", et à la suite des conquêtes d'Alexandre le Grand, durant les trois siècles qui précèdent le début de notre ère, cette civilisation s'est diffusée de Samarcande et de l'Indus à l'Egypte et au Maroc. Rome elle-même est déjà une cité en partie hellénisée. Les Etrusques connaissaient familièrement les mythes grecs, de même que les Européens sont familiarisés avec Mickey et le Far West. La civilisation hellénistique, d'un raffinement extrême, cruelle et enjouée à la fois, est saisie ici dans toute son étendue et toute sa profondeur : politique, économie, littérature, science, beaux-arts, cultes. Cette synthèse monumentale est publiée pour la première fois en français.