share_book
Envoyer cet article par e-mail

Gracchus Babeuf : l'égalité ou la mort

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Gracchus Babeuf : l'égalité ou la mort

Gracchus Babeuf : l'égalité ou la mort

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Gracchus Babeuf : l'égalité ou la mort"

    Gracchus Babeuf, né en 1760 à Saint-Quentin, fut le dernier des grands hommes de la Révolution française avant l'avènement de Bonaparte. Façonné par sa Picardie natale, il était différent des autres révolutionnaires, les avocats, les juristes, les bourgeois. Il était né dans la misère, elle le tint de près, sa vie durant, comme une malédiction. Elle en fit un défenseur acharné des pauvres, des sans-grades, des riens du tout. Il se forgea un destin de toute pièce avec la candeur de l'autodidacte persuadé de conquérir le monde par un journal et quelques idées. Et de fait les idées de Babeuf, son obstination à défendre le peuple, à lui rendre sa dignité, à refuser toute forme d'inégalité entre homme et femme, entre riches et pauvres, à demander sans relâche que les élites et les hommes de pouvoir rendent compte de leurs actes, qu'ils soient au service du miséreux et non l'inverse, ces idées généreuses devaient le conduire en 1797 à l'échafaud, victime expiatoire d'une conjuration de papier. Ce livre raconte au plus près la vie de Gracchus Babeuf, c'est le roman vrai d'un homme qui voit la société comme: la guerre des riches contre les pauvres et considère de son devoir: la recherche du bonheur commun.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 242  pages
    • Dimensions :  1.8cmx13.8cmx20.8cm
    • Poids : 340.2g
    • Editeur :   Les Editions Libertaires Paru le
    • ISBN :  2919568140
    • EAN13 :  9782919568147
    • Langue : Français

    D'autres livres de Thierry Guilabert

    Les Aventures Veridiques de Jean Meslier (1664-1729) Cure, Athee et Révolutionnaire

    Au début de l'été 1729 disparut, dans le plus grand secret, un prêtre ardennais répondant au nom de Jean Meslier, exerçant depuis quarante ans dans la même paroisse. Son décès ne fut pas inscrit dans le registre paroissial. Son corps fut inhumé hors de la terre consacrée de l'Eglise. Ce c...

    Voir tous les livres de Thierry Guilabert

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Gracchus Babeuf, né en 1760 à Saint-Quentin, fut le dernier des grands hommes de la Révolution française avant l'avènement de Bonaparte. Façonné par sa Picardie natale, il était différent des autres révolutionnaires, les avocats, les juristes, les bourgeois. Il était né dans la misère, elle le tint de près, sa vie durant, comme une malédiction. Elle en fit un défenseur acharné des pauvres, des sans-grades, des riens du tout. Il se forgea un destin de toute pièce avec la candeur de l'autodidacte persuadé de conquérir le monde par un journal et quelques idées. Et de fait les idées de Babeuf, son obstination à défendre le peuple, à lui rendre sa dignité, à refuser toute forme d'inégalité entre homme et femme, entre riches et pauvres, à demander sans relâche que les élites et les hommes de pouvoir rendent compte de leurs actes, qu'ils soient au service du miséreux et non l'inverse, ces idées généreuses devaient le conduire en 1797 à l'échafaud, victime expiatoire d'une conjuration de papier. Ce livre raconte au plus près la vie de Gracchus Babeuf, c'est le roman vrai d'un homme qui voit la société comme: la guerre des riches contre les pauvres et considère de son devoir: la recherche du bonheur commun.