share_book
Envoyer cet article par e-mail

ABSOLUTE DIRECTORS Rock, cinéma et contre-culture

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
ABSOLUTE DIRECTORS Rock, cinéma et contre-culture

ABSOLUTE DIRECTORS Rock, cinéma et contre-culture

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "ABSOLUTE DIRECTORS Rock, cinéma et contre-culture"

Qui n'a pas en tête des images du trio Hopper-Fonda-Nicholson dans Easy Rider, sur fond de riffs signés Steppenwolf ? Des images d'hélicoptères et de napalm magnifiées par (et magnifiant) le « The End » des Doors ? Il suffit de voir une seule fois Martin Sheen danser dans sa chambre d'hôtel au début d'Apocalypse Now ou Marlon Brando, en colonel Kurtz ivre de folie mystique, à la fin du même film, pour s'en souvenir indéfectiblement. Pourquoi Sorcese a filmé les Stones ? Et comment ces images et ces musiques se développent et se transmettent de façon virale dans l'imaginaire du panthéon contre-culturel ? Eh bien, c'est ce que Franck Buioni détaille avec passion, brio et force anecdotes dans cet ouvrage magistral. « I love the smell of napalm in the morning ! » Ça tombe bien, ce livre dédié aux « réalisateurs de l'extrême » est écrit au palmitate de sodium...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 622  pages
  • Dimensions :  3.8cmx14.8cmx20.8cm
  • Poids : 798.3g
  • Editeur :   Camion Blanc Paru le
  • Collection : Camion noir
  • ISBN :  2357791357
  • EAN13 :  9782357791350
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Qui n'a pas en tête des images du trio Hopper-Fonda-Nicholson dans Easy Rider, sur fond de riffs signés Steppenwolf ? Des images d'hélicoptères et de napalm magnifiées par (et magnifiant) le « The End » des Doors ? Il suffit de voir une seule fois Martin Sheen danser dans sa chambre d'hôtel au début d'Apocalypse Now ou Marlon Brando, en colonel Kurtz ivre de folie mystique, à la fin du même film, pour s'en souvenir indéfectiblement. Pourquoi Sorcese a filmé les Stones ? Et comment ces images et ces musiques se développent et se transmettent de façon virale dans l'imaginaire du panthéon contre-culturel ? Eh bien, c'est ce que Franck Buioni détaille avec passion, brio et force anecdotes dans cet ouvrage magistral. « I love the smell of napalm in the morning ! » Ça tombe bien, ce livre dédié aux « réalisateurs de l'extrême » est écrit au palmitate de sodium...