share_book
Envoyer cet article par e-mail

Management circus : Une critique du management à l'époque postmoderne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Management circus : Une critique du management à l'époque postmoderne

Management circus : Une critique du management à l'époque postmoderne

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Management circus : Une critique du management à l'époque postmoderne"

Si de récentes flambées de suicides au travail ont ému l'opinion publique et suscité des témoignages de toutes sortes, il reste à comprendre qu'elles sont le symptôme d'un dérèglement plus vaste, plus ancien, qui a commencé d'atteindre le métabolisme social dès le début de l'après-guerre pour ne cesser ensuite de se propager dans le contexte des mutations profondes de la postmodernité. Pour autant, on aurait tort de prêter à ce phénomène un caractère involontaire ou accidentel. Partant d'un terrain d'investigation qu'il a longuement étudié - le nucléaire -, Jean-Philippe Desbordes explore les volontés et stratégies managériales qui, depuis près de cinquante ans, ne cessent d'infiltrer le monde de l'entreprise pour mécaniser l'humain et plier ses "ressources" aux exigences d'un économisme de plus en plus prédateur, jusqu'au sein même de la fonction publique, c'est-à-dire de l'Etat. On trouvera donc ici, au-delà des drames singuliers ou des paroles alarmées, une analyse sur le long terme et des clefs essentielles pour comprendre le processus en cours.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 240  pages
  • Dimensions :  1.4cmx13.4cmx21.4cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Actes Sud Paru le
  • Collection : Questions de Société
  • ISBN :  274279896X
  • EAN13 :  9782742798964
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Philippe Desbordes

Les cobayes de l'apocalypse nucléaire : Contre-enquête inédite sur les victimes des essais français

Entre le 13 février 1960 et le 27 janvier 1996, la France a effectué 210 essais nucléaires - certains au Sahara et la majorité en Polynésie. Au nom de la grandeur de la République, on a aussi mis en danger des populations locales, sous-informé les appelés, techniciens et civils des risques r...

Atomic Park : A la recherche des victimes du nucléaire

Jean-Philippe Desbordes enquête ici sur les menaces sanitaires liées à chacune des activités nucléaires (médicale, militaire, civile), et dévoile quelques secrets bien gardés. Documents et interviews à l'appui, il montre les implications dangereuses - pour la santé et pour la démocratie -...

Voir tous les livres de Jean-Philippe Desbordes

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Si de récentes flambées de suicides au travail ont ému l'opinion publique et suscité des témoignages de toutes sortes, il reste à comprendre qu'elles sont le symptôme d'un dérèglement plus vaste, plus ancien, qui a commencé d'atteindre le métabolisme social dès le début de l'après-guerre pour ne cesser ensuite de se propager dans le contexte des mutations profondes de la postmodernité. Pour autant, on aurait tort de prêter à ce phénomène un caractère involontaire ou accidentel. Partant d'un terrain d'investigation qu'il a longuement étudié - le nucléaire -, Jean-Philippe Desbordes explore les volontés et stratégies managériales qui, depuis près de cinquante ans, ne cessent d'infiltrer le monde de l'entreprise pour mécaniser l'humain et plier ses "ressources" aux exigences d'un économisme de plus en plus prédateur, jusqu'au sein même de la fonction publique, c'est-à-dire de l'Etat. On trouvera donc ici, au-delà des drames singuliers ou des paroles alarmées, une analyse sur le long terme et des clefs essentielles pour comprendre le processus en cours.