share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Quatrième Main

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Quatrième Main

La Quatrième Main

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Quatrième Main"

"Figurez-vous un homme qui s'apprête à vivre un événement éclair, la perte de sa main gauche, bien avant d'avoir la quarantaine." Pour une chaîne de télévision surnommée Calamitel, il est journaliste : un métier qui ne requiert pas forcément l'usage de ses deux mains. Quoique... Quel téléspectateur a envie de voir son journal présenté par un malchanceux qui s'est fait bouffer la main en pleine antenne par un lion affamé dans un cirque indien ? !!! Voilà donc Patrick Wallingford (c'est son nom) décidé à se faire greffer. Pour le travail, pour l'usage. C'est un play-boy à l'humeur égale, marié, divorcé, enclin aux brèves rencontres. Cette idée de greffe sera l'occasion d'une rencontre avec un autre drôle d'oiseau : Nick Zajac, un chirurgien neurasthénique, monstrueusement maigre, divorcé, bon père et amoureux de sa chienne coprophage, ancien buteur et milieu de terrain d'une équipe de crosse. Entre ces personnages tragi-comiques, un illuminé qui veut faire don de sa main à ce journaliste manchot dont les images ont parcouru le monde, une employée de maison transformée en bombe sexuelle, une universitaire, ancienne directrice de thèse et amante de Wallingford... Déjantés, allumés, perturbés et perturbant, ce sont tous des originaux qui cherchent leur place dans un ballet affreusement humain, où chacun tente de tirer son épingle du jeu. Quitte à prendre des petites pilules analgésiques et aphrodisiaques délivrées par un médecin indien ! Cette Quatrième Main de John Irving ne manque ni de rythme, ni de légèreté, ni de drôlerie. C'est que l'auteur met ses personnages et ses situations à une certaine distance, interpelle sans cesse son lecteur, intervient en narrateur omniscient, toujours enclin à juger ses marionnettes. Du coup, même l'image de cette main arrachée par la gueule d'un lion, loin d'horrifier, prête à sourire ! À l'évidence, Irving s'est beaucoup plu à séduire. On ne prendrait pas beaucoup de risque en misant sur une adaptation au cinéma de ce nouveau roman coloré. --Céline Darner --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 400  pages
  • Dimensions :  2.6cmx10.8cmx17.2cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Points
  • ISBN :  2020604175
  • EAN13 :  9782020604178
  • Langue : Français

D'autres livres de John Irving

L'Hôtel New Hampshire

Un des ouvrages les plus célèbres de l'auteur du Monde selon Garp, L'Hotel New Hampshire contient tous les éléments que l'on retrouve habituellement dans son oeuvre. En effet, drôle, astucieuse, originale et enthousiasmante est la saga de cette famille peu conventionnelle. Nostalgique et [.....

L'épopée du buveur d'eau

Fred " Bogus " Trumper, fumiste farfelu, a un problème : son canal urinaire est trop étroit. Pour cesser de souffrir pendant l'amour, un seul remède : boire des litres d'eau. Sa femme veut le plaquer, sa maîtresse souhaite un bébé, et, surtout, le réalisateur d'un documentaire sur l'échec...

Les rêves des autres

Elles sont sept, ces nouvelles réunies pour la première fois en un volume, contrepoint à une oeuvre romanesque foisonnante. Pour sa plus grande joie, le lecteur y retrouvera ce qu'il connaît : la satire du conformisme, l'imagination débridée, le goût du burlesque, les tabous joyeusement [....

L'oeuvre de Dieu, la part du diable

Dans un orphelinat situé au fin fond du Maine, Wilbur Larch, gynécologue excentrique, se livre à une double mission : mettre au monde des enfants non désirés, et futurs orphelins, «l'oeuvre de Dieu», interrompre illégalement des grossesses, «la part du Diable». Mais entre lui et un [......

Voir tous les livres de John Irving

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

"Figurez-vous un homme qui s'apprête à vivre un événement éclair, la perte de sa main gauche, bien avant d'avoir la quarantaine." Pour une chaîne de télévision surnommée Calamitel, il est journaliste : un métier qui ne requiert pas forcément l'usage de ses deux mains. Quoique... Quel téléspectateur a envie de voir son journal présenté par un malchanceux qui s'est fait bouffer la main en pleine antenne par un lion affamé dans un cirque indien ? !!! Voilà donc Patrick Wallingford (c'est son nom) décidé à se faire greffer. Pour le travail, pour l'usage. C'est un play-boy à l'humeur égale, marié, divorcé, enclin aux brèves rencontres. Cette idée de greffe sera l'occasion d'une rencontre avec un autre drôle d'oiseau : Nick Zajac, un chirurgien neurasthénique, monstrueusement maigre, divorcé, bon père et amoureux de sa chienne coprophage, ancien buteur et milieu de terrain d'une équipe de crosse. Entre ces personnages tragi-comiques, un illuminé qui veut faire don de sa main à ce journaliste manchot dont les images ont parcouru le monde, une employée de maison transformée en bombe sexuelle, une universitaire, ancienne directrice de thèse et amante de Wallingford... Déjantés, allumés, perturbés et perturbant, ce sont tous des originaux qui cherchent leur place dans un ballet affreusement humain, où chacun tente de tirer son épingle du jeu. Quitte à prendre des petites pilules analgésiques et aphrodisiaques délivrées par un médecin indien ! Cette Quatrième Main de John Irving ne manque ni de rythme, ni de légèreté, ni de drôlerie. C'est que l'auteur met ses personnages et ses situations à une certaine distance, interpelle sans cesse son lecteur, intervient en narrateur omniscient, toujours enclin à juger ses marionnettes. Du coup, même l'image de cette main arrachée par la gueule d'un lion, loin d'horrifier, prête à sourire ! À l'évidence, Irving s'est beaucoup plu à séduire. On ne prendrait pas beaucoup de risque en misant sur une adaptation au cinéma de ce nouveau roman coloré. --Céline Darner --Ce texte fait référence à l'édition Broché .