share_book
Envoyer cet article par e-mail

Comme elle respire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Comme elle respire

Comme elle respire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Comme elle respire"

    "Il ne s'est rien passé, nous nous sommes juste déguisés." Il en est des personnages de ce roman comme des sixties décrites par John Lennon : non qu'il ne se passe rien à proprement parler, puisque le père de Melissa (dite Lissy) Jablovski s'enfuit bien du domicile conjugal un été avec une employée de banque rousse. Mais cette escapade érotique qui ne dure qu'un mois, juste de quoi rendre la mère de Lissy cramoisie de honte, va être promptement effacée des souvenirs, comme si cet été ("de débauche de vérité") 1985 n'avait jamais existé. L'intérêt de la trame narrative est alors d'opérer le rapprochement entre mère et fille : ainsi Lissy apprend-elle que ce père enfui n'est pas son père biologique – sur les traces duquel l'entraîne bientôt sa mère… Réglant ses comptes avec la lubie de l'analyse psychanalytique, Julianna Baggott entrecroise malicieusement les destinées de plusieurs individus, à la fin des années soixante-dix, en écorchant avec un plaisir évident le mythe du rêve américain et la mode hippie qui culmina à Woodstock. On aurait tort cependant de réduire ce premier roman à la seule évocation, souvent crue et humoristique, d'un âge d'or perdu, tant le récit vise plutôt à proposer une relecture du brassage des générations. Le titre français n'explicite en rien la dénomination originale (Girl talk : une jeune femme (se) raconte), car il s'agit moins ici d'une question de respiration que d'épingler la différence entre espoir et réalité. Avant tout, donc, une histoire de femmes : de leurs peurs, leurs désirs, leur (im)puissance. Mais également une mise en abîme de l'amour, "ce moyen qu'a trouvé la vie pour nous frapper en dessous la ceinture". --Frédéric Grolleau --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 279  pages
    • Dimensions :  1.6cmx11.0cmx17.4cm
    • Poids : 140.6g
    • Editeur :   J'ai Lu Paru le
    • Collection : J'ai lu Roman
    • ISBN :  2290321702
    • EAN13 :  9782290321706
    • Classe Dewey :  813.6
    • Langue : Français

    D'autres livres de Julianna Baggott

    Comme elle respire

    "Il ne s'est rien passé, nous nous sommes juste déguisés." Il en est des personnages de ce roman comme des sixties décrites par John Lennon : non qu'il ne se passe rien à proprement parler, puisque le père de Melissa (dite Lissy) Jablovski s'enfuit bien du domicile conjugal un été avec une ...

    Pure (The Pure Trilogy)

    A Q&A Between Justin Cronin and Julianna Baggott Justin Cronin is the author of The Passage. Justin Cronin: As Pure opens up we meet a girl named Pressia, who has a doll-head fused to one hand and a crescent-shaped burn around one eye.  Where did this image and character come from? Julianna Baggott...

    Fusion

    Romancière, essayiste et poète, Julianna Baggott est également professeur de création littéraire à l'Université de Floride. Auteur de plusieurs best-sellers, elle figure très souvent sur les listes du New York Times. Fusion est la suite de la fresque dystopique Pure....

    Voir tous les livres de Julianna Baggott

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    "Il ne s'est rien passé, nous nous sommes juste déguisés." Il en est des personnages de ce roman comme des sixties décrites par John Lennon : non qu'il ne se passe rien à proprement parler, puisque le père de Melissa (dite Lissy) Jablovski s'enfuit bien du domicile conjugal un été avec une employée de banque rousse. Mais cette escapade érotique qui ne dure qu'un mois, juste de quoi rendre la mère de Lissy cramoisie de honte, va être promptement effacée des souvenirs, comme si cet été ("de débauche de vérité") 1985 n'avait jamais existé. L'intérêt de la trame narrative est alors d'opérer le rapprochement entre mère et fille : ainsi Lissy apprend-elle que ce père enfui n'est pas son père biologique – sur les traces duquel l'entraîne bientôt sa mère… Réglant ses comptes avec la lubie de l'analyse psychanalytique, Julianna Baggott entrecroise malicieusement les destinées de plusieurs individus, à la fin des années soixante-dix, en écorchant avec un plaisir évident le mythe du rêve américain et la mode hippie qui culmina à Woodstock. On aurait tort cependant de réduire ce premier roman à la seule évocation, souvent crue et humoristique, d'un âge d'or perdu, tant le récit vise plutôt à proposer une relecture du brassage des générations. Le titre français n'explicite en rien la dénomination originale (Girl talk : une jeune femme (se) raconte), car il s'agit moins ici d'une question de respiration que d'épingler la différence entre espoir et réalité. Avant tout, donc, une histoire de femmes : de leurs peurs, leurs désirs, leur (im)puissance. Mais également une mise en abîme de l'amour, "ce moyen qu'a trouvé la vie pour nous frapper en dessous la ceinture". --Frédéric Grolleau --Ce texte fait référence à l'édition Broché .