share_book
Envoyer cet article par e-mail

Bernard Hinault : L'abécédaire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Bernard Hinault : L'abécédaire

Bernard Hinault : L'abécédaire

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Bernard Hinault : L'abécédaire"

« Ce dictionnaire que vous allez découvrir est véritablement conforme à ma carrière. Pascal Sergent a bien travaillé ! Tout ce que j'ai fait, je le retrouve dans ces lignes. Tout d'abord le palmarès que je me suis construit comme coureur professionnel. Ce livre évoque en détails les différents Tours auxquels j'ai participé, les nombreuses classiques que j'ai courues et les multiples courses dont j'ai pris le départ. Sans oublier également les épreuves que j'ai gagnées ou parfois perdues lorsque j'étais amateur. Grâce au travail d'orfèvre qu'a réalisé Pascal Sergent, le lecteur pourra se familiariser avec mon univers. Mes équipiers tiennent une place importante dans mes succès. Je n'aurais jamais eu le même parcours sans eux. Un champion n'est rien sans ceux qui se dévouent pour lui ! En lisant cet abécédaire, les amoureux du cyclisme ne seront pas déçus, tous les acteurs du vélo des années 70 et 80 sont présents. Enfin, cet ouvrage est aussi une ode à la Bretagne, ma région de toujours et à ses très nombreuses courses cyclistes telles le circuit de l'Aulne à Châteaulin – le temple du vélo où il n'était pas rare de compter près de 100 000 spectateurs – ou même le critérium de Callac. On l'oublie souvent mais le cyclisme c'est aussi un formidable moyen de voyager en France et ailleurs. Je retrouve avec plaisir dans les pages que vous allez lire tous les lieux qui me sont chers. [...] » Dans sa préface, Bernard Hinault ne pouvait pas mieux résumer le projet de Pascal Sergent. Pour la première fois, le lecteur pourra découvrir tout l'univers du plus grand champion français dans un dictionnaire hors norme qui est une véritable plongée dans le cyclisme des années 80. Avec la collaboration active du coureur et d'un grand nombre de ses équipiers, Pascal Sergent revisite les plus beaux faits d'armes de celui qui a tout remporté et qui n'a, encore aujourd'hui, pas trouvé son successeur. Un livre pour tous les nostalgiques de la France qui monte sur le podium du vélo ! Extrait : PORTE (Col de) (France, Isère). C'est dans sa descente, lors du Critérium du Dauphiné, que Bernard Hinault se révèle au grand public le 4 juin 1977. Leader de l'épreuve, il fonce vers un succès d'étape lorsque dans la descente, à 15 heures 22 précisément, il rate un virage et tombe dans le ravin, en direct sous les caméras de télévision ! En quelques secondes, il parvient à remonter sur la route et repartir pour gagner à La Bastille sur les hauteurs de Grenoble, une vingtaine de kilomètres plus loin. « Je me sentais très fort, dira-t-il après son arrivée victorieuse. J'ai démarré dans le col de Porte. Je savais ensuite que la descente était très rapide mais je suis arrivé trop vite dans un virage. J'ai donné un coup de frein et suis allé dans le gravier, j'ai redonné un coup de frein qui a totalement bloqué le vélo. Je me suis vu partir. Heureusement il y avait un arbre dont les branches ont arrêté ma chute. J'avais mal partout mais je n'y pensais pas. C'est après que j'ai eu peur et mes nerfs ont un peu lâchés. J'ai voulu arrêter dans la dernière montée mais je suis reparti comme un sprinter pour gagner l'étape ».

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 270  pages
  • Dimensions :  2.6cmx13.8cmx21.8cm
  • Poids : 362.9g
  • Editeur :   Jacob-Duvernet Paru le
  • ISBN :  2847244085
  • EAN13 :  9782847244083
  • Langue : Français

D'autres livres de Pascal Sergent

Edmond Jacquelin : La vie du champion le plus populaire de tous les temps

Bien au-delà du sport dans lequel il s'est illustré, le cyclisme où il fut notamment champion du Monde en 1900, Edmond Jacquelin fut d'abord une grande figure parisienne, un personnage que des milliers de personnes adulaient, des " sportsmen " aux artistes à l'image de Toulouse-Lautrec, en passa...

Jean Stablinski

Jean Stablinski demeure aujourdhui encore lun des champions cyclistes français les plus populaires. Orphelin de père à 8 ans, il se destinait naturellement à devenir ouvrier puis mineur dans les puits nordistes. Mais le virus du cyclisme le rattrapa pour ne plus le lâcher. Jusquà ses derniers ...

Paris Roubaix : Objets de la reine des classiques

Pascal Sergent, spécialiste de l'histoire du cyclisme, est l'auteur de plus d'une trentaine d'ouvrages sur ce thème. Parmi ceux-ci se trouvent une Encyclopédie mondiale du cyclisme, en trois volumes, Les Géants du cyclisme français, La Saga Vandenbroucke ou Bernard Hinault, l'abécédaire. Son ...

Voir tous les livres de Pascal Sergent

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

« Ce dictionnaire que vous allez découvrir est véritablement conforme à ma carrière. Pascal Sergent a bien travaillé ! Tout ce que j'ai fait, je le retrouve dans ces lignes. Tout d'abord le palmarès que je me suis construit comme coureur professionnel. Ce livre évoque en détails les différents Tours auxquels j'ai participé, les nombreuses classiques que j'ai courues et les multiples courses dont j'ai pris le départ. Sans oublier également les épreuves que j'ai gagnées ou parfois perdues lorsque j'étais amateur. Grâce au travail d'orfèvre qu'a réalisé Pascal Sergent, le lecteur pourra se familiariser avec mon univers. Mes équipiers tiennent une place importante dans mes succès. Je n'aurais jamais eu le même parcours sans eux. Un champion n'est rien sans ceux qui se dévouent pour lui ! En lisant cet abécédaire, les amoureux du cyclisme ne seront pas déçus, tous les acteurs du vélo des années 70 et 80 sont présents. Enfin, cet ouvrage est aussi une ode à la Bretagne, ma région de toujours et à ses très nombreuses courses cyclistes telles le circuit de l'Aulne à Châteaulin – le temple du vélo où il n'était pas rare de compter près de 100 000 spectateurs – ou même le critérium de Callac. On l'oublie souvent mais le cyclisme c'est aussi un formidable moyen de voyager en France et ailleurs. Je retrouve avec plaisir dans les pages que vous allez lire tous les lieux qui me sont chers. [...] » Dans sa préface, Bernard Hinault ne pouvait pas mieux résumer le projet de Pascal Sergent. Pour la première fois, le lecteur pourra découvrir tout l'univers du plus grand champion français dans un dictionnaire hors norme qui est une véritable plongée dans le cyclisme des années 80. Avec la collaboration active du coureur et d'un grand nombre de ses équipiers, Pascal Sergent revisite les plus beaux faits d'armes de celui qui a tout remporté et qui n'a, encore aujourd'hui, pas trouvé son successeur. Un livre pour tous les nostalgiques de la France qui monte sur le podium du vélo ! Extrait : PORTE (Col de) (France, Isère). C'est dans sa descente, lors du Critérium du Dauphiné, que Bernard Hinault se révèle au grand public le 4 juin 1977. Leader de l'épreuve, il fonce vers un succès d'étape lorsque dans la descente, à 15 heures 22 précisément, il rate un virage et tombe dans le ravin, en direct sous les caméras de télévision ! En quelques secondes, il parvient à remonter sur la route et repartir pour gagner à La Bastille sur les hauteurs de Grenoble, une vingtaine de kilomètres plus loin. « Je me sentais très fort, dira-t-il après son arrivée victorieuse. J'ai démarré dans le col de Porte. Je savais ensuite que la descente était très rapide mais je suis arrivé trop vite dans un virage. J'ai donné un coup de frein et suis allé dans le gravier, j'ai redonné un coup de frein qui a totalement bloqué le vélo. Je me suis vu partir. Heureusement il y avait un arbre dont les branches ont arrêté ma chute. J'avais mal partout mais je n'y pensais pas. C'est après que j'ai eu peur et mes nerfs ont un peu lâchés. J'ai voulu arrêter dans la dernière montée mais je suis reparti comme un sprinter pour gagner l'étape ».