share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Contemplations

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Contemplations

Les Contemplations

  (Auteur)


Prix : 36,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  que 2 exemplaires !
Date de livraison estimée le mercredi 7 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Contemplations"

Hugo écrit Les Contemplations en 1856 alors qu'il vit un exil politique (thème qu'il abordera dans Les Châtiments). Il vit aussi depuis plusieurs années un exil intérieur qui hante Les Contemplations. Composées de deux parties distinctes, "Autrefois" et "Aujourd'hui", Les Contemplations est la première œuvre poétique maîtresse d'Hugo, plus de dix mille signes jetés à la face de la mer et du ciel sur l'île de Jersey. Marqué à tout jamais par la mort de sa fille Léopoldine, Hugo annonce dans sa préface qu'on ne peut réconcilier ces deux parties : "un abîme les sépare, le tombeau". Les plus beaux poèmes d'Hugo sur la force de la nature, la nostalgie de l'enfance et la fatalité de la mort se trouvent dans Les Contemplations. Ils sont indépassables. Dans cette œuvre en vers, Hugo joue d'une variété de rythme et de ton assez incroyable. Classique par moment, romantique, sage parfois, vénérant ses maîtres Gautier, Le Conte de L'Isle ou Banville, romantique déchaîné souvent comme dans "Réponse à un acte d'accusation" – poème que l'on peut considérer comme la profession de foi romantique d'Hugo – partout et tout le temps, Hugo réinvente l'acte de création poétique. Ce que dit "La bouche d'ombre", poème de huit cents vers, nous fait atteindre un degré supérieur dans l'ordre de la vision poétique. Le verbe d'Hugo se transforme en traité cosmogo-théologico-moral. "Dieu dictait, j'écrivais", constate logiquement Hugo à la fin du recueil. Aujourd'hui encore, après que Rimbaud, en lisant Les Contemplations, l'a considéré comme "le premier des voyants", que les surréalistes l'ont intronisé maître, Hugo continue d'impressionner par l'envergure de son génie protéiforme. --Denis Gombert --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 608 pages
  • Dimensions :  2.4cmx11.0cmx17.8cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Le Livre De Poche Paru le
  • Collection : Classiques
  • ISBN :  2253014990
  • EAN13 :  9782253014997
  • Classe Dewey :  841.7
  • Langue : Français

D'autres livres de Victor Hugo

Les Misérables

C'est un tel classique qu'on a toujours l'impression de l'avoir déjà lu... ou vu : avec Michel Bouquet dans le rôle de Javert, ou bien Depardieu. Relire donc Les Misérables, publié par Victor Hugo en 1862, offre le plaisir de la reconnaissance et du recommencement. Toujours on sera emporté...

Prix : 60 DH
Les Misérables. Tome 2, Cosette

Paris, 1831. Les regards de Cosette et de Marius se sont croisés, un matin, dans le jardin du Luxembourg. Deux âmes disposées à s'aimer. Mais Jean Valjean veille, lui, l'ancien bagnard dont Cosette est devenue la seule raison de vivre. Promenades supprimées, déménagement - il croit tout ...

Prix : 59 DH

Hernani

Monts d'Aragon! Galice! Estramadoure ! - Oh! je porte malheur à tout ce qui m'entoure! J'ai pris vos meilleurs fils, pour mes droits, sans remords je les ai fait combattre, et voilà qu'il sont morts! C'étaient les plus vaillants de la vaillante Espagne. Ils sont morts! ils sont tous tombés dans ...

Prix : 42 DH
Le Dernier Jour d'un condamné

Victor Hugo a vingt-six ans quand il écrit, en deux mois et demi, Le Dernier jour d'un Condamné, roman qui constitue sans doute le réquisitoire le plus véhément jamais prononcé contre la peine de mort. Nous ne saurons pas qui est le Condamné, nous ne saurons rien du crime qu'il a commis. Car ...

Prix : 15 DH

Voir tous les livres de Victor Hugo

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Hugo écrit Les Contemplations en 1856 alors qu'il vit un exil politique (thème qu'il abordera dans Les Châtiments). Il vit aussi depuis plusieurs années un exil intérieur qui hante Les Contemplations. Composées de deux parties distinctes, "Autrefois" et "Aujourd'hui", Les Contemplations est la première œuvre poétique maîtresse d'Hugo, plus de dix mille signes jetés à la face de la mer et du ciel sur l'île de Jersey. Marqué à tout jamais par la mort de sa fille Léopoldine, Hugo annonce dans sa préface qu'on ne peut réconcilier ces deux parties : "un abîme les sépare, le tombeau". Les plus beaux poèmes d'Hugo sur la force de la nature, la nostalgie de l'enfance et la fatalité de la mort se trouvent dans Les Contemplations. Ils sont indépassables. Dans cette œuvre en vers, Hugo joue d'une variété de rythme et de ton assez incroyable. Classique par moment, romantique, sage parfois, vénérant ses maîtres Gautier, Le Conte de L'Isle ou Banville, romantique déchaîné souvent comme dans "Réponse à un acte d'accusation" – poème que l'on peut considérer comme la profession de foi romantique d'Hugo – partout et tout le temps, Hugo réinvente l'acte de création poétique. Ce que dit "La bouche d'ombre", poème de huit cents vers, nous fait atteindre un degré supérieur dans l'ordre de la vision poétique. Le verbe d'Hugo se transforme en traité cosmogo-théologico-moral. "Dieu dictait, j'écrivais", constate logiquement Hugo à la fin du recueil. Aujourd'hui encore, après que Rimbaud, en lisant Les Contemplations, l'a considéré comme "le premier des voyants", que les surréalistes l'ont intronisé maître, Hugo continue d'impressionner par l'envergure de son génie protéiforme. --Denis Gombert --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.