share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les pays pauvres sont-ils condamnés à le rester ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les pays pauvres sont-ils condamnés à le rester ?

Les pays pauvres sont-ils condamnés à le rester ?

  (Auteur)


Prix : 89,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le lundi 12 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les pays pauvres sont-ils condamnés à le rester ?"

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les économistes ont cherché à comprendre comment les pays pauvres pourraient rejoindre le niveau de vie des pays développés d'Europe et d'Amérique du Nord. Ils ont inventé nombre de solutions prétendument miracles, qui ont été relayées par les politiques publiques d'aide au développement, mais dont aucune n'a tenu ses promesses : l'écart entre les pays riches et les pays en voie de développement n'a cessé de se creuser. Pourquoi ces échecs répétés et d'autant plus graves qu'il s'agit de vies humaines et de peuples entiers ? A travers analyses, récits et anecdotes vécues, ce livre est une critique pénétrante des politiques d'aide au développement qui ont été mises en oeuvre un peu partout dans le monde, principalement sous l'égide du FMI et de la Banque mondiale, et des théories de la croissance qui les sous-tendent. Mais il ne s'arrête pas là et explore les solutions possibles pour sortir du sous-développement.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 397 pages
  • Dimensions :  2.6cmx15.0cmx22.4cm
  • Poids : 639.6g
  • Editeur :   Editions D'organisation Paru le
  • Collection : ED ORGANISATION
  • ISBN :  2708131508
  • EAN13 :  9782708131507
  • Classe Dewey :  338.90091724
  • Langue : Français

D'autres livres de William Easterly

Le fardeau de l'homme blanc : L'échec des politiques occidentales d'aide aux pays pauvres

Depuis les années cinquante, les pays riches ont dépensé 2 300 milliards de dollars pour l'aide au développement - sans réussir à éradiquer la pauvreté. Que s'est-il passé ? L'économiste William Easterly analyse cet échec en démontant les mythes de l'aide au développement, souvent dus ...

The White Man's Burden : Why the West's Efforts to Aid the Rest Have Done So Much Ill and So Little

Compelling reading...Easterly's book is an important one, and the arguments he raises cannot and should not be ignored. (London Book Review.com )...

The White Man's Burden: Why the West's Efforts to Aid the Rest Have Done So Much Ill and So Little Good

No one who attacks the humanitarian aid establishment is going to win any popularity contests, but, neither, it seems, is that establishment winning any contests with the people it is supposed to be helping. Easterly, an NYU economics professor and a former research economist at the World Bank, braz...

Voir tous les livres de William Easterly

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les économistes ont cherché à comprendre comment les pays pauvres pourraient rejoindre le niveau de vie des pays développés d'Europe et d'Amérique du Nord. Ils ont inventé nombre de solutions prétendument miracles, qui ont été relayées par les politiques publiques d'aide au développement, mais dont aucune n'a tenu ses promesses : l'écart entre les pays riches et les pays en voie de développement n'a cessé de se creuser. Pourquoi ces échecs répétés et d'autant plus graves qu'il s'agit de vies humaines et de peuples entiers ? A travers analyses, récits et anecdotes vécues, ce livre est une critique pénétrante des politiques d'aide au développement qui ont été mises en œuvre un peu partout dans le monde, principalement sous l'égide du FMI et de la Banque mondiale, et des théories de la croissance qui les sous-tendent. Mais il ne s'arrête pas là et explore les solutions possibles pour sortir du sous-développement.