share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Féminin de l'être

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Féminin de l'être

Le Féminin de l'être

  (Auteur)


Prix : 181,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le Féminin de l'être "

    Après le temps du féminisme mouvement social dont Annick de Souzenelle note à la fois la nécessité historique et les limites, et après le temps d'une féminité artificielle exploitée par la publicité, l'heure est venue pour l'humanité -hommes et femmes réunis dans une même quête de l'humain - de redécouvrir le sens du féminin. Pour Annick de Souzenelle, la Bible contient la clé qui peut nous donner accès à cette dimension essentielle, oubliée par notre société. A partir d'une lecture du texte biblique en hébreu, elle nous parle de notre existence et de notre vocation. Scrutant tout d'abord le mythe fondateur relaté dans le livre de la Genèse, elle s'inscrit en faux contre l'image d'une Eve " sortie de la côte d'Adam ", pour mettre en évidence la réalité féminine, appelée Ishah " l'autre côté d'Adam ", présente en chacun de nous. Puis elle réinterprète les figures de matriarches comme Sarah, Rébecca, Léah ou Rachel, mais aussi celles de Marie et de Marie-Madeleine, et même des personnages masculins à " valeur " féminine, tels que Lot, le neveu d'Abraham, ou Lazare, l'ami de Jésus. Dans la perspective chrétienne orthodoxe qui est la sienne, elle nous introduit à la mystique nuptiale qui considère Israël, l'Eglise ou l'âme comme " fiancée " de Dieu.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 340 pages
    • Dimensions :  3.0cmx15.0cmx23.0cm
    • Poids : 467.2g
    • Editeur :   Albin Michel Paru le
    • Collection : Spiritualité
    • ISBN :  2226088997
    • EAN13 :  9782226088994
    • Classe Dewey :  270.082
    • Langue : Français

    D'autres livres de Annick de Souzenelle

    Le Symbolisme du corps humain

    Si l'on a dit des cathédrales qu'elles sont des « livres de pierres », on peut dire que le corps humain - dont la structure s'ordonne sur le même schéma - est un « livre de chair ». Apprendre à le lire, c'est être attentif à son dessin, à la toponymie de sa géographie anatomique ; [.....

    Cheminer avec l'Ange

    Le monde dans lequel nous vivons est devenu " une chose " que nous consommons, où la dimension subtile de notre existence est douloureusement absente. Pourtant, l'appel de l'Ange est là, comme un autre réel caché derrière le voile de notre existence. Par cette relecture inouïe des [....]...

    Voir tous les livres de Annick de Souzenelle

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Après le temps du féminisme mouvement social dont Annick de Souzenelle note à la fois la nécessité historique et les limites, et après le temps d'une féminité artificielle exploitée par la publicité, l'heure est venue pour l'humanité -hommes et femmes réunis dans une même quête de l'humain - de redécouvrir le sens du féminin. Pour Annick de Souzenelle, la Bible contient la clé qui peut nous donner accès à cette dimension essentielle, oubliée par notre société. A partir d'une lecture du texte biblique en hébreu, elle nous parle de notre existence et de notre vocation. Scrutant tout d'abord le mythe fondateur relaté dans le livre de la Genèse, elle s'inscrit en faux contre l'image d'une Eve " sortie de la côte d'Adam ", pour mettre en évidence la réalité féminine, appelée Ishah " l'autre côté d'Adam ", présente en chacun de nous. Puis elle réinterprète les figures de matriarches comme Sarah, Rébecca, Léah ou Rachel, mais aussi celles de Marie et de Marie-Madeleine, et même des personnages masculins à " valeur " féminine, tels que Lot, le neveu d'Abraham, ou Lazare, l'ami de Jésus. Dans la perspective chrétienne orthodoxe qui est la sienne, elle nous introduit à la mystique nuptiale qui considère Israël, l'Eglise ou l'âme comme " fiancée " de Dieu.