share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Steppe

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Steppe

La Steppe

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : 27,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Steppe"

Iégorouchka n'a pas encore dix ans lorsqu'il entreprend au cœur de l'été son premier grand voyage. Et ce sera pour lui la découverte émerveillée de la steppe russe, de cet océan sans vagues où quelques marchands naviguent en convois sur la grand-route, de ses lointains bleus traversés de brusques orages, de sa faune secrète ou familière, de son peuple de bergers et de cavaliers évanescents. Les veillées à la belle étoile où l'on forge le trésor des contes lui ouvriront aussi la porte des rêves. Mais les mystérieux kourganes en faction depuis le fond des âges conserveront tous leurs secrets. La Steppe, c'est aussi l'enfance revisitée par un écrivain encore jeune, engagé non sans appréhension sur les traces des maîtres qui ont chanté la nature russe: Tourgueniev, Tolstoï et surtout Gogol. Tchekhov voulait qu'on lût son récit " comme un gourmet mange les bécasses ". Plus d'un siècle après sa publication, il n'a rien perdu de sa délicate saveur.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 124 pages
  • Dimensions :  0.8cmx10.2cmx17.4cm
  • Poids : 18.1g
  • Editeur :   Le Livre De Poche Paru le
  • Collection : Libretti
  • ISBN :  2253136514
  • EAN13 :  9782253136514
  • Classe Dewey :  891.733
  • Langue : Français

D'autres livres de Anton Tchekhov

Oncle Vania

Le vieux professeur Sérébriakov est venu se retirer à la campagne, dans la maison de sa première épouse. Cette arrivée perturbe la vie paisible de Sonia, la fille du professeur, et d'oncle Vania, qui à eux deux exploitent tant bien que mal le domaine. D'autant que l'attention des proches, y ...

Prix : 80 DH
Histoire de rire et autres nouvelles

Nadia n'aime pas la luge et pourtant, chaque fois qu'elle descend les pentes enneigées avec le même jeune homme, elle entend cette phrase " je t'aime ". Est-ce le vent ou le garçon qui lui fait cette déclaration ? Une belle dame se baigne dans l'eau, mais ses vêtements sont volés. Un musicien ...

Prix : 23 DH

Théâtre complet, tome 1

L'atmosphère est morbide : les fleurs sont piétinées à peine offertes, Treplev tue une mouette pour la déposer aux pieds de Nina... Mais l'oisiveté des personnages ne saurait être la seule cause de ce malaise. C'est l'été, et comme tous les étés, on se retrouve dans la propriété de ...

Platonov

" La vie réelle de Tchekhov [...] montre quelle force de caractère le tenait ferme face à cette Russie décadente, cette Russie minée par le dégoût d'elle-même, peuplée d'êtres falots toujours entre les larmes et le rire d'auto-attendrissement. Etant moi-même - par ma mère et aussi par...

Voir tous les livres de Anton Tchekhov

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Iégorouchka n'a pas encore dix ans lorsqu'il entreprend au cœur de l'été son premier grand voyage. Et ce sera pour lui la découverte émerveillée de la steppe russe, de cet océan sans vagues où quelques marchands naviguent en convois sur la grand-route, de ses lointains bleus traversés de brusques orages, de sa faune secrète ou familière, de son peuple de bergers et de cavaliers évanescents. Les veillées à la belle étoile où l'on forge le trésor des contes lui ouvriront aussi la porte des rêves. Mais les mystérieux kourganes en faction depuis le fond des âges conserveront tous leurs secrets. La Steppe, c'est aussi l'enfance revisitée par un écrivain encore jeune, engagé non sans appréhension sur les traces des maîtres qui ont chanté la nature russe: Tourgueniev, Tolstoï et surtout Gogol. Tchekhov voulait qu'on lût son récit " comme un gourmet mange les bécasses ". Plus d'un siècle après sa publication, il n'a rien perdu de sa délicate saveur.