share_book
Envoyer cet article par e-mail

Art et architectures berbères du Maroc

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Art et architectures berbères du Maroc

Art et architectures berbères du Maroc

  (Auteur)


Prix : 650,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le lundi 12 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Art et architectures berbères du Maroc "

" Une oralité est une source d'invention, de jaillissement (...) qui porte aussi en elle l'effacement de la trace. Un peu comme la construction en pisé. Quand vous voyez au nord du Sahara dans la vallée du Drâa par exemple, ou même plus loin, à Tombouctou, ces extraordinaires architectures de pisé, vous trouverez toujours la construction récente et derrière elle, à côté, sa mémoire qui est défigurée par l'érosion. Telle est l'oralité, cet ancrage dans le présent, dans l'acte vécu, vivace, et cette mémoire dont les aspérités s'effacent, et dont on n'a plus que le squelette formel... " Ahmed Assayad, compositeur marocain contemporain.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 203 pages
  • Dimensions :  2.8cmx23.6cmx30.4cm
  • Poids : 1601.2g
  • Editeur :   Editions Non Lieu Paru le
  • ISBN :  2352700574
  • EAN13 :  9782352700579
  • Classe Dewey :  720
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Une oralité est une source d'invention, de jaillissement (...) qui porte aussi en elle l'effacement de la trace. Un peu comme la construction en pisé. Quand vous voyez au nord du Sahara dans la vallée du Drâa par exemple, ou même plus loin, à Tombouctou, ces extraordinaires architectures de pisé, vous trouverez toujours la construction récente et derrière elle, à côté, sa mémoire qui est défigurée par l'érosion. Telle est l'oralité, cet ancrage dans le présent, dans l'acte vécu, vivace, et cette mémoire dont les aspérités s'effacent, et dont on n'a plus que le squelette formel... " Ahmed Assayad, compositeur marocain contemporain.