share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les deuils dans la vie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les deuils dans la vie

Les deuils dans la vie

  (Auteur)


Prix : 535,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le mercredi 7 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les deuils dans la vie "

Dès 1912, dans "Totem et tabou", S. Freud place le deuil comme ouverture à la vie psychique, à la pensée. Dans le suspens momentané qu'introduit la vue du cadavre de la personne aimée en surgissent la mémoire et le regret. Et c'est bien toujours de l'absence de la mère et du sein qu'en naissent, en la psyché de l'enfant, les représentations qui permettent de la supporter. Lorsque l'absence dure et signe la perte, le travail de deuil va se déclencher. Il n'est pas toujours lié à la mort de l'objet, qui lui donne cependant des caractères particuliers ; il est réaction à la perte, élaboration active, travail, sur le traumatisme subi. Ce travail psychique qui naît précocement et activement avec les premières renonciations narcissiques est un processus qui nous accompagne tout au long de la vie et se réactive après chaque perte, qu'elle soit mortelle ou non. Il est donc à la fois familier et toujours énigmatique, ne serait-ce que par l'intensité de la douleur qui en est partie intégrante. C'est pour cela qu'il est abordé au travers de cet ouvrage de synthèse dans une perspective pluridisciplinaire : clinique, ethnographie, primatologie, psychologie, psychopathologie, médecine, psychiatrie, pédiatrie. Mais les hypothèses psychopathologiques fondamentales sont psychanalytiques : les relations précoces, l'aptitude au deuil, " le deuil narcissique ". Les différents aspects et les différents sens du deuil et du travail du deuil chez les adultes et les enfants : la relation d'attachement, le déroulement clinique du deuil, les processus psychiques qui y opèrent et leurs complications, la pathologie psychiatrique et somatique du deuil.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 424 pages
  • Dimensions :  3.4cmx12.6cmx23.2cm
  • Poids : 639.6g
  • Editeur :   Maloine Paru le
  • ISBN :  2224029713
  • EAN13 :  9782224029715
  • Classe Dewey :  155.937
  • Langue : Français

D'autres livres de Michel Hanus

La mort d'un parent

Le décès des parents ouvre les portes de la mort ! Tant qu'ils étaient vivants nous nous sentions encore protégés : ils étaient entre nous et notre propre mort. Les voilà partis, c'est maintenant notre tour. Là aussi nos parents nous ont ouvert la route; c'est à nous de la continuer ...

Prix : 359.1 DH
Psychiatrie pour l'étudiant

Le but de cet ouvrage est d'apporter avec clarté les connaissances de base de la psychiatrie pour tous les étudiants en médecine, en psychologie et pour les travailleurs sociaux et les professionnels de santé en contact avec cette discipline. La présentation est avant tout clinique, suivie [...

La mort d'un enfant : Approches de l'accompagnement et du deuil

La mort d'une personne aimée, même lorsqu'elle est attendue et qu'elle est dans l'ordre des choses du fait de l'âge ou de la maladie, est douloureuse et fait surgir des sentiments mitigés d'abandon, de tristesse, d'angoisse, de regret, de révolte, de colère, de culpabilité voire - mais plus i...

Les enfants en deuil

Dans Ladybird de Ken Loach, un personnage raconte l histoire d un enfant de 6 ans qui essaie de se noyer en se plongeant la tête dans une bassine d eau. Sa mère est morte noyée ; depuis il la cherche dans l eau. Cette conduite peut sembler étrange. Cette histoire, de même que celles qui nous so...

Voir tous les livres de Michel Hanus

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Dès 1912, dans "Totem et tabou", S. Freud place le deuil comme ouverture à la vie psychique, à la pensée. Dans le suspens momentané qu'introduit la vue du cadavre de la personne aimée en surgissent la mémoire et le regret. Et c'est bien toujours de l'absence de la mère et du sein qu'en naissent, en la psyché de l'enfant, les représentations qui permettent de la supporter. Lorsque l'absence dure et signe la perte, le travail de deuil va se déclencher. Il n'est pas toujours lié à la mort de l'objet, qui lui donne cependant des caractères particuliers ; il est réaction à la perte, élaboration active, travail, sur le traumatisme subi. Ce travail psychique qui naît précocement et activement avec les premières renonciations narcissiques est un processus qui nous accompagne tout au long de la vie et se réactive après chaque perte, qu'elle soit mortelle ou non. Il est donc à la fois familier et toujours énigmatique, ne serait-ce que par l'intensité de la douleur qui en est partie intégrante. C'est pour cela qu'il est abordé au travers de cet ouvrage de synthèse dans une perspective pluridisciplinaire : clinique, ethnographie, primatologie, psychologie, psychopathologie, médecine, psychiatrie, pédiatrie. Mais les hypothèses psychopathologiques fondamentales sont psychanalytiques : les relations précoces, l'aptitude au deuil, " le deuil narcissique ". Les différents aspects et les différents sens du deuil et du travail du deuil chez les adultes et les enfants : la relation d'attachement, le déroulement clinique du deuil, les processus psychiques qui y opèrent et leurs complications, la pathologie psychiatrique et somatique du deuil.