share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'orientalisme

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'orientalisme

L'orientalisme

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : 304,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'orientalisme "

Lorsque l'on se mêle d'écrire sur le voyage, ou de raconter sa vision de l'étranger, faudrait-il relire l'ouvrage de l'universitaire palestinien Edward Saïd. Le portrait que nous prétendons dessiner de l'Autre, n'est en effet généralement qu'une plaisante caricature, voire la triste apologie de notre propre image. La lecture de Saïd aide alors à ne pas raconter trop de sottises... Dans son livre, Saïd étudie l'orientalisme comme type de discours que notre société a tenu (et tient encore), sur l'autre autant que sur elle-même. Certes, il s'agit de ceux qui portent sur l'homme du Proche et du Moyen-Orient, musulman et arabe. Mais la pertinence de la méthode a fini par constituer la matrice de ce genre d'étude. Or cette histoire du discours sur l'Autre est proprement édifiante : sa différence lui fut toujours refusée. De l'orientalisme universitaire à celui de l'imaginaire, un seul mot d'ordre : taire l'Autre. Même «positivement», son modèle aura été celui de l'homme blanc de Kipling. Etre blanc, depuis lors, n'est pas autre chose que d'entrer dans un processus d'auto-confirmation. Il nous revient donc «naturellement» de définir l'humanité non blanche, de la penser, de la conter. Le style caractéristique des experts en Orient ne se retrouve-t-il pas jusque dans nos soirées diapos ? Dans cette rhétorique de jugements définitifs faisant suite à d'éblouissantes descriptions narratives...--Joël Jégouzo-- --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 422 pages
  • Dimensions :  3.4cmx14.2cmx20.4cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : La couleur des idées
  • ISBN :  2020792931
  • EAN13 :  9782020792936
  • Classe Dewey :  950.072
  • Langue : Français

D'autres livres de Edward-W Said

D'Oslo à l'Irak

" Lorsque Edward Said est mort en septembre 2003, après dix ans de lutte contre la leucémie, il était probablement l'intellectuel le plus célèbre du monde. [...] A partir de 1967, avec toujours plus de force et de passion, il a été un commentateur brillant et incontournable de la crise du ...

Prix : 288 DH
La question de Palestine

Paru en anglais en 1979, cet ouvrage a joué un rôle capital dans la sensibilisation du public américain à la question palestinienne. Les débats et les polémiques qu'il a suscités étaient à la mesure de la renommée de l'auteur, grande figure de la scène intellectuelle américaine. Edward W...

Prix : 193 DH

L'Islam dans les médias - : Comment les médias et les experts façonnent notre regard sur le reste du monde

Dans cet ouvrage de référence, augmenté, pour cette nouvelle édition, d'une préface inédite, l'un des penseurs les plus remarquables et les plus en vue de la fin du XXe siècle examine les origines et les répercussions d'une représentation de l'Islam par trop monolithique véhiculée [.....

L'Orientalisme : L'Orient créé par l'Occident

Edward W Said (1935-2003), né à Jérusalem, a émigré aux Etats-Unis en 1951. Professeur de littérature comparée à Columbia University, il est l'auteur de plus de vingt livres, traduits dans plus de trente langues, dont Des intellectuels et du pouvoir, paru au Seuil. Il est décédé en 2003....

Prix : 131 DH

Voir tous les livres de Edward-W Said

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Lorsque l'on se mêle d'écrire sur le voyage, ou de raconter sa vision de l'étranger, faudrait-il relire l'ouvrage de l'universitaire palestinien Edward Saïd. Le portrait que nous prétendons dessiner de l'Autre, n'est en effet généralement qu'une plaisante caricature, voire la triste apologie de notre propre image. La lecture de Saïd aide alors à ne pas raconter trop de sottises... Dans son livre, Saïd étudie l'orientalisme comme type de discours que notre société a tenu (et tient encore), sur l'autre autant que sur elle-même. Certes, il s'agit de ceux qui portent sur l'homme du Proche et du Moyen-Orient, musulman et arabe. Mais la pertinence de la méthode a fini par constituer la matrice de ce genre d'étude. Or cette histoire du discours sur l'Autre est proprement édifiante : sa différence lui fut toujours refusée. De l'orientalisme universitaire à celui de l'imaginaire, un seul mot d'ordre : taire l'Autre. Même «positivement», son modèle aura été celui de l'homme blanc de Kipling. Etre blanc, depuis lors, n'est pas autre chose que d'entrer dans un processus d'auto-confirmation. Il nous revient donc «naturellement» de définir l'humanité non blanche, de la penser, de la conter. Le style caractéristique des experts en Orient ne se retrouve-t-il pas jusque dans nos soirées diapos ? Dans cette rhétorique de jugements définitifs faisant suite à d'éblouissantes descriptions narratives...--Joël Jégouzo-- --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.